Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 01 février 2016

À faulx qu'on tente

    Déjà, contentons-nous de puiser chaque jour l'eau à une source douce.

23:16 Publié dans Afauxrismes | Lien permanent | Commentaires (0)

mercredi, 20 janvier 2016

L'amico misteriosamente scomparso in Africa

    Entendre Bernard Blier doublé par un Italien voix suraiguë, c'est bizarroïde, quand même.

La grande époque glorieuse des collaborations cinématographiques franco-italiennes a-t-elle, alors, connu son apogée ?

Autant de questions en porte-à-faux

(même s'il n'y en a qu'une).

15:09 Publié dans Afauxrismes | Lien permanent | Commentaires (0)

samedi, 01 novembre 2014

Gravity, sans l'arc-en-ciel

    On m'annonce imminemment un film avec Clooney et tourné par un mec qui a fait Harry Potter. L'horreur, quoi. À regretter les Landes, ses Hitchcock Keaton Scorsese, Molière et Beaumarchais. Oui, je suis un vieux con moderne.

20:20 Publié dans Afauxrismes, Unissons | Lien permanent | Commentaires (0)

samedi, 30 août 2014

Relativisme

    En Emmanuel Carrère, la bourgeoisie et la prétendue intelligentsia se sont trouvé une sorte de Marc Lévy plus acceptable, ou moins évidemment mauvais, de sorte que tous portent au pinacle une œuvre terne, un auteur médiocre, un style d'une extrême platitude, tout en continuant de se gausser ou de s'offusquer des lecteurs de Musso et Gavalda.

08:33 Publié dans Afauxrismes, Minimalistes, Narines enfarinées | Lien permanent | Commentaires (2)

mercredi, 16 avril 2014

En cascade

    Je voyage par les cartes.

Même les cascades du Hérisson me piquent.

23:42 Publié dans Afauxrismes | Lien permanent | Commentaires (0)

dimanche, 29 décembre 2013

Afauxrisme 1

    Ce qui se passe est un segment d'aventure.

Ce qui advient est un épisode.

24.11.2013.

22:53 Publié dans Afauxrismes | Lien permanent | Commentaires (0)

mercredi, 27 novembre 2013

Raves

    Le monde se partage entre ceux qui disent “betteraves” et ceux qui disent “betteraves rouges”. Des premiers, on peut considérer qu'ils appréhendent la réalité avec plus d'évidence, quoique non sans une bonne dose de sardonicité.

Ce qui disparaît.

05:36 Publié dans Afauxrismes, Aujourd'hier | Lien permanent | Commentaires (0)