Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 05 mars 2016

43

    il neige sur Tours

le tram file dans le gris

dans cette grisaille

 

où vous ne me trouvez pas

où je ne vous entends plus

08:05 Publié dans Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (0)

mardi, 16 février 2016

42

    quand vous reviendrez

pardonnez-moi si j'ai tort

ton ruban au cul

 

ficelle de tous jamais

prononcés par un orgasme

 

9 février, 14 h 41

14:41 Publié dans Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (0)

samedi, 13 février 2016

41

    quand nous ramassons

branches feuilles sous les chênes

au vent crachotant

 

nous ne sommes pas en veine

de feu ou tant de venin

15:05 Publié dans Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (0)

mercredi, 10 février 2016

40

    passant sur la Loire

îlots enfin immergés

dans le gris laiteux

 

blanches bourrasques d'hiver

à décorner les markhors

14:03 Publié dans Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (0)

samedi, 06 février 2016

39

    pour psalmodier

dans la brise d’un hiver

sali par malice

 

il avait sa clarinette

invisible mais quand même

15:09 Publié dans Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (0)

vendredi, 29 janvier 2016

38

    sarabande amère

un cycliste file droit

 

ligne de fuite, arbre

dont on ne voit pas la mort

d'écorce désincarnée

 

07:30 Publié dans Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (0)

vendredi, 22 janvier 2016

37

    lueur verte des

réverbères dans les feuilles

 

du pont Wilson je

contemple les obscurités

au-dedans et en dehors

 

 

Reprise de chantier. Aucun en 2015. Pour le tanka #37 (comme le département), redécoupage des 5 vers en 2+3.

08:11 Publié dans Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (0)

samedi, 06 décembre 2014

36

    jour ensoleillé

parfum du vin chaud qui cuit

en tic-tacs plaintifs

 

la mélopée du hautbois

envoûte le samedi

.

 

14:05 Publié dans Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (0)

samedi, 19 janvier 2013

35

    va en avant marche

la mélopée qui me calme

saxo d'Alban Darche

 

jadis déjà mis en phrases

dure naguère éternel

.

09:48 Publié dans J'Aurai Zig-Zagué, Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (0)

34

    pas ce samedi

la terrasse verglacée

se risquer dehors

 

vieux fauteuil défoncé

partie de triominos

.

09:00 Publié dans Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (0)

33

    saxophone alto

Michael Row the Boat Ashore

notes résonnant


chaud dans la chaleur neigeuse

mélodie sur Bételgeuse


18 janvier, 18 h.

01:51 Publié dans Aujourd'hier, MUS, Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (0)

jeudi, 17 janvier 2013

32

    mercredi à tours

puanteur de kérosène

cons de militaires

 

vent de mort sale grisaille

fendu l'air terrorisé

 

06:30 Publié dans Aujourd'hier, Diableries manuelles, Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (0)

vendredi, 11 janvier 2013

31

    rue du Colombier

il fait froid au ras du sol

en monosyllabes

 

il fait beau au ras du bleu

la rue en bas à carreaux

10:12 Publié dans Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (0)

lundi, 07 janvier 2013

30

    la terrasse grise

aiguilles d'épicéa

tombées avant-hier

 

au salon, dans la grisaille

aussi, l'espace s'est tu

.

11:15 Publié dans Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (0)

mercredi, 05 décembre 2012

29

    Nuit sur la Touraine

ville en béton camelote

Le bus 2-α

 

lentement prend passerelle

racine dans le bitume

.

17:42 Publié dans Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (0)

jeudi, 16 novembre 2006

28

    jour de Jupiter

si je me noie dans mes rêves

un ange repasse

 

au bleu des cieux sa chemise

étincelante de noir

 

10:10 Publié dans Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : Ligérienne, Poésie

lundi, 02 octobre 2006

27

    Tombe cette averse

la moto qui passe en trombe

noie par la racine

 

des espérances tiédies

au goût âcre du typhon

 

14:25 Publié dans Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Ligérienne, Poésie

vendredi, 22 septembre 2006

26

    la voiture du

boulanger de Souvigny

tourne dans mes rêves

 

lui que je n'ai jamais vu

n'est-ce pas cher Alexis

 

22:30 Publié dans Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Ligérienne

jeudi, 21 septembre 2006

25

    zoo de Beauval

monde ouvert sur des grillages

enfants bouche bée

 

mon pantalon élimé

accapare le poème

 

06:30 Publié dans Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Ligérienne

mercredi, 20 septembre 2006

24

    une belle fille

place René Coty passe

un coup de vent brusque

 

décoiffe les ambitions

sensuelles des chalands

 

15:20 Publié dans Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Ligérienne

mardi, 19 septembre 2006

23

    Jardins de Valmer :

des sculptures de tous styles

émaillent l'espace,

 

tricot de vert et de ferraille. 

Un bourdon tète les figues.

 

07:25 Publié dans Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Ligérienne

lundi, 18 septembre 2006

22

    n'est plus défunt sous

la pluie ininterrompue

parfum de la menthe

 

la clef fanée j'ai du mal

à me faufiler chez moi

 

23:35 Publié dans Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Ligérienne

dimanche, 17 septembre 2006

21

    bus 8 pas bondé

midi passé la buée

masque l'avenue

 

et revire le Pont bleu

au fond la mémoire grise

 

13:30 Publié dans Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Ligérienne

samedi, 16 septembre 2006

20

    noire collégiale

pierres noires de l'oubli

rue de Châteauneuf

 

noire rue de Châteauneuf

par le gris rongée la pluie

 

09:20 Publié dans Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Ligérienne, Littérature

vendredi, 15 septembre 2006

19

    territoire ciel

le Pont de Fil sous la pluie

sa musique grise

 

comme une géographie

de l'âme en plein désarroi

 

09:43 Publié dans Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Ligérienne, Littérature

vendredi, 12 mai 2006

18

    Cette trouée où l'octroi

aspire vos yeux,

rêvant sous son masque,

 

rit à gorge déployée

de n'offrir que des boutiques.

10:40 Publié dans Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Ligérienne

jeudi, 11 mai 2006

17

    Est-ce une allée envolée

au soleil dru du

jardin botanique

 

ou la tristesse moqueuse

qui fait son nid dans l'étang ?

09:00 Publié dans Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Ligérienne

mardi, 02 mai 2006

16

    amertume tellement

soufflée de guingois

dans le palais chaud,

 

je me repais de vos rires

sous le coton ligérien

15:51 Publié dans Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (3)

samedi, 08 avril 2006

15

    Sous le soleil printanier

Le parc des Prébendes

Devient Brocéliande

 

Tours en Dublin transformé

Sous le soleil printanier

11:44 Publié dans Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (1)

mercredi, 05 avril 2006

14

4 avril 2006.

    Pantalon de velours vert :

La place Jean-Jau

s'anime de vent.

 

Slogans dits en messe basse,

Vert velours, l'hiver dégèle.

10:22 Publié dans Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (0)

mardi, 04 avril 2006

13

medium_hpim2767.jpg

 

 

    Sous le ciel fuligineux,

la maison d'ardoise

livre son triangle

 

à la rosée des nuages.

(La Loire aussi est d'ardoise)

10:00 Publié dans Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (4)

lundi, 03 avril 2006

12

    Près de la gare de Tours

le vent violent souffle

un air de guitare

 

avec l’ardeur si terreuse

de la feuille racornie

 

07:10 Publié dans Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (0)

samedi, 01 avril 2006

11

    Le soleil rue de Lucé

a ses accointances

avec la grisaille

 

instant de la catastrophe

aux flaques d'or des abîmes

 

17:26 Publié dans Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (0)

dimanche, 26 mars 2006

10

    au rond-point des mariniers

jetant noire l'ancre

une sterne allait

 

voletant de ci de là

comme un espoir en fureur

 

b on us

17:17 Publié dans Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (0)

vendredi, 24 mars 2006

9

    Qu’attends-tu près de la Loire
sous ce pont honni
qui tremble de mots

moteurs charriant le sel
de leur terne puanteur ?

02:30 Publié dans Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (2)

lundi, 20 mars 2006

8

    Défilé rue Nationale

emportant tout sur

son nuage Un peu

 

de rêverie tourmentée

aux terrasses des cafés

 

10:20 Publié dans Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (0)

samedi, 18 mars 2006

7

    Le mot sizain a six lettres

et ses deux syllabes

sarrasines disent :

 

le mot tanka a cinq lettres

le quintil en compte sept.

 

[Voir 4.]

19:00 Publié dans Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (0)

vendredi, 17 mars 2006

6

    Tant va la cruche à la Loire

que le pont s'effondre

(hein, mon bon Lidoire ?)

 

Encore entends-je un klaxon

Braire sur le pont Wilson.

07:00 Publié dans Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (1)

mercredi, 15 mars 2006

5

    Ce territoire, ce ciel

éclaté de la

place des Joulins

 

je m'y retiens chaudement

de gifler le vent taquin

17:00 Publié dans Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (7)

jeudi, 09 mars 2006

4

    Mer démontée sous le vent

la rue Traversière

se vêt de tempête

 

Comme le rêve s'endort

contre la paroi bleutée

18:50 Publié dans Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (0)

lundi, 06 mars 2006

3 (avec synérèse finale)

    Dans les brouillards de la rue

Ronsard, j'imagine

un volet de bois

 

vert, comme la mandarine

de qui fut mon cher Eluard.

 

00:50 Publié dans Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (0)

dimanche, 05 mars 2006

Printemps des Poètes, à Tours

medium_tanka_de_touraine_2.jpg
    Le texte (ici difficilement lisible) est disponible sur demande auprès de l'accueil du Service Poésie de la mairie la plus proche.

07:05 Publié dans Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (1)

lundi, 27 février 2006

1

    Vous qui seule dormez, rue

de la Scellerie,

mes pas vous détachent

 

de ce sommeil minuté

à minuit pile ou passé

 

16:00 Publié dans Tankas de Touraine | Lien permanent | Commentaires (0)