Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 18 octobre 2016

Fourchage

Untung-untung

    18 octobre 2010

Brice Hortefeux gaffe (ou fourche) en parlant de « fichier des empreintes génitales ».

 

18 octobre 2016

Mes doigts se promènent sur le clavier, trop tôt, encore dans la nuit, le cadet s'étant — inexplicablement et pas trop silencieusement — levé à 3 h 30. Dans une semaine on ramassera les feuilles avec le grand balai à foin.

04:50 Publié dans Minimalistes, MOTS, Untung-untung | Lien permanent | Commentaires (0)

samedi, 30 août 2014

Relativisme

    En Emmanuel Carrère, la bourgeoisie et la prétendue intelligentsia se sont trouvé une sorte de Marc Lévy plus acceptable, ou moins évidemment mauvais, de sorte que tous portent au pinacle une œuvre terne, un auteur médiocre, un style d'une extrême platitude, tout en continuant de se gausser ou de s'offusquer des lecteurs de Musso et Gavalda.

08:33 Publié dans Afauxrismes, Minimalistes, Narines enfarinées | Lien permanent | Commentaires (2)

dimanche, 01 juin 2014

1er juin 1947 — 1er juin 2014

    Les phrases de ces milliers de livres forment une toile, et les lieux inconnus – plus encore que ceux que j’ai vus ou arpentés – tracent un itinéraire complexe, fourmillement, multitude de points et de balayages hasardeux. Les souvenirs sont impérissables.

07:52 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (0)

samedi, 19 avril 2014

Val-Désert, 2

 

— Sais-tu pourquoi tu as mal à la tête ?

 — Oui, bien sûr. L'odeur âcre des allume-feu, le lever aux aurores et écrire depuis une heure à jeun, sans café.

07:12 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (0)

jeudi, 26 décembre 2013

╔ Bregenz ╩

    Jarrett nettement plus inspiré à Bregenz qu'à Munich. Ces rééditions par 3, 5 ou 11 CD ont aussi cet avantage — de permettre d'établir des hiérarchies claires à l'intérieur d'un corpus.

24.11.2013.

22:47 Publié dans J'Aurai Zig-Zagué, Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (0)

mercredi, 25 décembre 2013

╩ “Givre et sang” ╔

    Mince, j'ai failli oublier d'écrire qu'il m'était venu un très beau quatrain de début de sonnet en rangeant la vaisselle ce matin et qu'il s'est envolé, ça et Givre et sang qui ne coûtait que deux euros hier aux Amours jaunes et que j'ai été assez idiot pour ne pas acheter, perturbé que j'étais par l'échange téléphonique autour du Paysan parvenu (et là, juste à l'instant, j'ai failli écrire “Paysan perverti”).

24.11.2013.

22:44 Publié dans Ex abrupto, Fall in Love, Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (0)

lundi, 03 juin 2013

(au musée]

déballez les statues

emballez les gardiennes

il en restera 

toujours quelque chose

04:14 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (0)

dimanche, 02 juin 2013

[le goudron, décidément)

tout le monde se fout du goudron 

pourtant le goudron veut tout dire

même 

le dernier centilitre 

d'armagnac au fond de mon verre


15:15 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (0)

jeudi, 18 avril 2013

D'Un Christ navarrais

Christ en croix. Monastère San Salvador de Leyre, 18 août 2010.    Rien, si ce n'est le bois

qui émeut les yeux par tous les pores, illumine, affole, jamais

ne dénie ni ne dénigre.

07:10 Publié dans Brille de mille yeux, Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (0)

mercredi, 10 avril 2013

Ruines de la garde

Château de Lagarde (Ariège), 18 juillet 2011    Le ciel de juillet, cette année-là à l'ouest du Languedoc, était très lourd, souvent fuligineux, à faire fuir même les pétrels. Je me rappelle ce retour au gîte, par des routes départementales de campagne, entre des collines boisées de hangars en tôle, à attendre quel improbable miracle ? Nous avions contourné le village pour avoir cette vue de ruines inattendues, même pas signalées par la carte. La topographie des nuages ne change pas si aisément.

07:57 Publié dans Brille de mille yeux, Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (0)

dimanche, 25 novembre 2012

F(ange)

    Elles sont immondes d'odeur, de texture et d'intorchabilité.

 

————————

Comment, la merde n'est pas un sujet ? Ta boue est taboue ?

11:36 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (0)

vendredi, 07 septembre 2012

Dépasser l'événement.

    Dépasser l'événement.

La nuit est ce purgatoire, ce fond de purgatoire où l'on écrit pour s'enfoncer encore plus près de l'enfer. L'enfer, pourtant, on n'y arrive pas à coups de plume. Rien ne sert.

22:40 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (0)

samedi, 10 décembre 2011

Six Variations sur le nom d'Iris Clert

    Les barbillons pèsent. Cirri lest.

Remuez les reliques. Stir relic.

Le crieur des rues la gorge tranchée. Crier slit.

Presse-purée éclairés. Ricers lit.

Monsieur, enregistrez votre littérature. Rec Lit Sir.

Erreurs autorisées. Licit errs.

 

16:04 Publié dans Aujourd'hier, Ex abrupto, Minimalistes, MOTS | Lien permanent | Commentaires (0)

jeudi, 24 novembre 2011

Chronique féline absolument passionnante, épisode 72.1. (version 79/95)

    ——L’arôme de la terre cuite ne sied pas aux croquettes.

Toi, le campagnol, on ne t’a pas sonné.

16:55 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (0)

jeudi, 03 novembre 2011

Barre mal

    Barre sur la nuque, et capteur de mouvement. Nuit très écourtée.

Nuits très minimales pour vies animales.

04:22 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (0)

jeudi, 20 octobre 2011

Vieux linge

    Quand le ronronnement de l'ordinateur portable commence à recouvrir celui du chat, il est temps de mettre la bécane en veille, d'aller s'allonger sur le canapé, à côté de la bestiole, et de lire un moment.

12:21 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (0)

mercredi, 19 octobre 2011

L'autre joue

    Steve Lacy claque comme nul autre.

De la douceur pour les braves, des beignes aux apôtres.

11:34 Publié dans Ex abrupto, J'Aurai Zig-Zagué, Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (0)

mardi, 04 octobre 2011

Le voici grisonnant (version 59/69)

    Ne voyant pas arriver la bectance, la chatte s’est rendormie, illico.

15:09 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (0)

jeudi, 07 avril 2011

Elliott, version 1088/1295 (blanchie)

    Dans le labyrinthe, Mathieu perd les pédales (ce qui ne fait pas de lui un enfant de conte (faut pas pousser)). Matthieu mord les médailles (ce qui ne fait pas de lui un croque-mort (non mais !). Quand je vous disais, qu’à un signe près (la lettre t, qu’elle soit redoublée ou pas), le château de cartes (ou de Kapla) s’effondrait, pour ne rien dire de cette propension à terminer les phrases par des (longues)parenthèses. Et ce n’est pas d’énumérer les enregistrements d’œuvres d’Elliott Carter encore à acquérir (means fair or foul) qui l’aide à retrouver son chemin. Figurez-vous que je crois qu’il a la fièvre, car, ne reculant décidément devant aucun sacrifice (huit jours après son grand comeback (totalement inaperçu) dans la blogosphère), il annonce à la cantonade (et dix-huit jours désormais après le premier tour des élections cantonales) qu’il compte posséder tous les enregistrements possibles et imaginables des œuvres d’Elliott Carter avant la fin de l’année 2014. Mais enfin, me direz-vous : qu’est-ce qu’un enregistrement possible et imaginable ? Le pluriel détourne, la pénultième est vivante. (Alors, seulement alors, il put commencer à ébaucher le roman pharamineux dans lequel tous les Carter célèbres se retrouvaient, pour une cérémonie de chimères, à la Casa del Cordon.)

 

 

-------------- hors-champ ---------------

Le texte d'hier était le n° 1661. Mince, il faudrait attendre près de cent publications avant de penser à renouer avec la fièvre des nombres ?

16:00 Publié dans Fièvre de nombres, Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (0)

lundi, 12 mai 2008

Accrocs

    On les aura.

Nous les aurons.

 

-------------------------

Il y eut une époque où j'écrivais des pages et des pages chaque jour... Cela a-t-il pu exister ? (Retour de passion, noyade de flamme : pareil. Pas mieux.)

11:31 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (0)

vendredi, 29 février 2008

Gare de Facture (version 51/57)

    Un désert d’opérette fermente aux paupières. Insomnie(s).

Plage d'Arcachon

06:00 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : poésie, photographie

dimanche, 24 février 2008

Sans nerfs

    Qui se sent morveux se mouche ; qui se sent nerveux se douche.


 

06:00 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (0)

samedi, 05 janvier 2008

En durant froidure

    Des nuages de glace lavent la braise. Sous les roches fondues, tombent les ténèbres.

 

 

05:40 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Poésie, écriture

jeudi, 20 décembre 2007

Décembrien

    Je cuis derrière la vitre, mais dès loin d'elle glace le sang.

 

15:51 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (0)

mardi, 04 décembre 2007

Pédaliers

    Entre se garer des voitures et être rangé des voitures, ne peut-on choisir le Vélib ?

 

----------------------------------

Hier, comme nous passions rue Florian, je m'aperçus qu'aucun de mes deux collègues, pourtant quadragénaires + et bien élitistes, ne connaissait le fabuliste qui donne son nom à la rue.

Il faut dire que ne figurent, sur la plaque, ni les dates du poète injustement méconnu, ni même son identité. Cela devait sembler évident aux édiles ; il faut croire que la culture commune de la IIIème République s'est définitivement perdue.

Il se trouve que j'aime beaucoup ses fables, lues quand j'étais enfant, circa 1983-4, et qui n'ont pas grand chose à envier à celles de son illustre prédécesseur La Fontaine. Pauvre Florian...

 

10:00 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : Littérature, Poésie, Ligérienne

mardi, 27 novembre 2007

Il n'eût ... pas rien.

    Il n'eût pas, pour une fois, fallu rater les cinq premières minutes de ce match OL / Barça.

(Le coup franc de Juninho, tout de même, ça n'est pas rien.)

20:50 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (1)

mardi, 20 novembre 2007

Croquemitaine

    D'avoir dormi recroquevillé n'a pas arrangé mes courbatures.

08:29 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (0)

vendredi, 12 octobre 2007

Jokari

    Un fossé sépare ceux qui, anxieux toujours, se triturent affreusement la peau des joues, de ceux qui, lisses dans leur sérénité et placides, se contentent, l’âge venu, de quelques coups liftés.

22:38 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (2)

lundi, 08 octobre 2007

Musc, navet sarde (lèvres 54/65)

    Faux-filet. Pas de bol. Fée enlevée. À Bali. Deux ans. Cou lisse.

14:04 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Poésie, écriture

samedi, 15 septembre 2007

Texte banal avec 17 liens

    L'été a traversé les mois pour s'extasier au ciel de septembre. Les histoires toujours les mêmes recommencées prennent de l'ampleur, comme une plainte douce d'enfant en vert-de-gris. (Tant de variétés de vert, au moins vingt sur un chemin de cinq cent mètres, c'est à vous défriser les yeux.) L'été a battu son plein, et des paupières.

11:30 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : Fiction, écriture

jeudi, 06 septembre 2007

Du côté de l'eisteddfod

   Un papillon écru volète à la fenêtre. Deux rugueuses raies crème signalent désormais le début de la zone 30.

 

------ Si vous n'y comprenez rien, vous comprendrez encore mieux moins ici.

14:59 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Fiction, écriture

mercredi, 05 septembre 2007

Aklop

    De son toucher aérien, Andreas Schiff donne éclat et beauté même à une page plutôt oubliable, comme la Polka pour piano de Smetana.

17:17 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Musique, écriture

dimanche, 26 août 2007

… prend la voilure…

    De mer en mer, à meurtres chauds passés, la meute des navires prend la voilure, et j’écris des lettres, moi aussi, à Sophie Volland.

[16 juillet]

14:25 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Correspondances, écriture

dimanche, 19 août 2007

I nature

    Tout juste sorti du four, le crumble aux mûres et aux framboises embaume la terrasse, plus chaudement, plus sûrement que le premier soleil – enfin radieux – d’un vrai jour de juillet.

[14 juillet.]

14:25 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (1)

mardi, 24 avril 2007

Doute

    On continue de ne pas savoir avec certitude quel genre de personnage fut Tony Bouffandeau.

19:20 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (2)

vendredi, 06 avril 2007

S'effiloche tout

    Dehors chaud mais dans la chambre aux corbeaux il fait froid. J'y refais le lit, oreillers en goguette. Persiste à ne rien de rien comprendre, malgré plusieurs écoutes et quoique ébloui par musique et chant, à l'intrigue d'Orlando finto pazzo. S'effiloche tout.

18:40 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : Musique

mardi, 20 mars 2007

Frêle grêle

    Par sept degrés il grêle. L'aigrette d'hier matin, ni le héron, n'était plus là, près des piles du pont Wilson. Il grêlait.

15:55 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : Poésie, Ligérienne

vendredi, 16 mars 2007

Mahjong pas Jamal

    Ayant constaté que je n'aime pas la manière dont Nick Brignola joue et arrange Mahjong de Wayne Shorter (une des compositions qu'en jazz je porte au pinacle), dois-je considérer que c'est la preuve d'un goût sûr ou du conservatisme frileux ?

09:50 Publié dans J'Aurai Zig-Zagué, Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : Jazz

mercredi, 24 janvier 2007

Mercredivebouteille

    Si je veux pouvoir, enfin, mettre ces bouteilles vides dans le carton destiné au verre à recycler, il faut que je note quelque part les références de ces crus mémorables, à dénicher de nouveau. Ce somewhere sera le blog.

  • Château Moulin Caresse, Bergerac 2003, Sylvie & J.-F. Deffarge (St Antoine de Breuilh)
  • Château de Coulaine, Chinon 2004, Pascale & Etienne de Bonaventure (Beaumont-en-Véron)
  • Michel Vattan, Sancerre 2005 (Maimbray, Sury-en-Vaux)

11:27 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (2)

lundi, 22 janvier 2007

Profil basque

    Le jour où David Alvin décida de voler sa voix à l'océan, il s'y prit sans ruse, juste d'un doigt frêle, d'un murmure bouleversant, et, par quelques vagues tremblées sur l'estampe, se lança dans les nuages,

se lança dans les cordes,

s'élança dans les airs, pour n'en plus

revenir.

10:00 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Poésie, Blues

mardi, 16 janvier 2007

Prés

    Sonate. C'est ce qu'elle s'imaginait. La mer pourtant s'en est allée.

 

19:42 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Poésie

vendredi, 12 janvier 2007

Beau froid

    Aujourd'hui, sur le chemin de la Rôtisserie, j'ai confondu octroi et beffroi. Quel effroyable effroi, comme aurait dit Selim Zekri.

20:20 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Ligérienne, Langue française

mardi, 02 janvier 2007

Envol de milan

    Passer par Bonnegarde et Marpaps ; campagnes affreuses ; pas une photo à faire. (Campagne de phrases, pourtant : encore et toujours : les bardes, revenir sur ses pas.)

16:55 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (1)

lundi, 25 décembre 2006

Calamité

    On ne peut pas se taire pendant une pleine semaine, puis publier sept billets en un jour et demi.

(Mais si, on peut.)

08:55 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (1)

mardi, 28 novembre 2006

Agatha sur le petit écran

    Elsa Zylberstein dit toutes ses répliques d'un ton doucereux, comme une femme qui retient un hurlement d'orgasme.

21:09 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (5)

mardi, 21 novembre 2006

Rendez-vous d’automne

    Tout le dimanche durant, il chercha vainement une chanson qui contînt la rime novembre. Le marteau retomba dans la salle des ventes.

03:00 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : Littérature, Poésie

lundi, 20 novembre 2006

A-phorisme

    Que toujours un texte commence par la lettrine A, cela agace l’auteur.

15:15 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Littérature

Aphorisme lyrique (#1111)

    J’étale ma culture, je me ramasse. (Triste vérité).

07:10 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : Littérature

mercredi, 01 novembre 2006

Maxime

    Ce que tu décides de ternir, ne tergiverse pas pour l’accomplir, le salir. Pas d’atermoiements.

11:45 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (1)

mardi, 31 octobre 2006

« Eheu fugaces »

    De jamais à jamais, que le temps passe vite.

11:45 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (0)

jeudi, 26 octobre 2006

Faculté de Frédéric Fauthous, 2

    Stupéfaction ! Deux nouveaux paniers à trois points ! (Le kleenex et le gobelet.)

13:31 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (4)

jeudi, 12 octobre 2006

Vérité # 997

    Miss Berry Touraine est une de mes étudiantes. (Elle va devoir rater trois semaines de cours, la pauvre.)

Du yoyo dans l'Ohio... indeed...

22:25 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (10)

mardi, 10 octobre 2006

Boucherie Tillet

medium_Boucher_charcutier.JPG
... la meilleure boucherie de Tours...

19:05 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Ligérienne

jeudi, 05 octobre 2006

Où elle se mira

    Aller aux mirabelles. Voiture, et tirages, révisions. Heure de réception, puis cours. Déjeuner vite fait, puis cours, et encore heure de réception, puis courses. Courir. Ah, aller aux mirabelles...

10:10 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (0)

mercredi, 04 octobre 2006

Aujourd'hui

medium_Homme_rouge_168-169.2.JPG

 

 

 

 

    Aujourd'hui sera sans écrire.

(Non, déjà plus.)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Figure rouge de Ségolène Garnier.

11:11 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Ligérienne

lundi, 02 octobre 2006

Bristol University

    S'étant partagé une feuille A4 à quatre,

Ils montèrent, frondeurs, les marches quatre à quatre.

 

16:05 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Ligérienne, Poésie

Déveine

   Sur le gravier je fais cuire le lieu. Vraiment j'ai la poisse.

04:55 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Littérature

dimanche, 01 octobre 2006

Jeu de l'oie

    La soubrette, cette petite oie, me sert un verre de bernache. Je bois à sa santé.

04:50 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (2)

vendredi, 29 septembre 2006

Nubile

    Quel plaisir de pleuvoir, dit-il avant de s'évanouir.

15:25 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Littérature

dimanche, 24 septembre 2006

Difficile

    Il pleut à torrents. Torrents de folie, torrents de silence. Il faut tout de même que je m'y résigne.

19:39 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (0)

lundi, 18 septembre 2006

Tatouolage

    Les ailes du papillon en origami sont tatouées de Tutuola. Joies du recyclage, traduction bricolage.

 

18:09 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Poésie

dimanche, 17 septembre 2006

Eaux d'ici (Odyssey)

    Le cours de l'Indre m'est cher.

Vienne la Loire.

 

20:05 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Ligérienne

vendredi, 15 septembre 2006

Derrière la vitre

    Il passe devant la porte, ouverte, de mon bureau. Me voyant, il entre. Remarque qu'il pleut. Montre sa chemisette et m'informe qu'il faisait beau à Paris et qu'il n'avait pas prévu ces averses continues. Nous discutons. L'autre sera en octobre. Il me quitte pour aller déjeuner.

16:25 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (0)

lundi, 11 septembre 2006

Ratage

    De la farine dans le nez. Du potage au-dessus des yeux.

Ratage.

23:30 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (0)

Jardins de Valmer, 4 : La mante religieuse de Jean-Luc Goupil

 medium_Valmer_September_2nd_094.jpg

 

 

    Elle tient entre ses pattes antérieures un globe. Je crois qu’elle le gobe. Je la vois le gober. Au désert vert de sa tôle, dans les jardins, pas loin d’une théorie de coloquintes, le toboggan réagencé nous entraîne dans notre chute. Silence !

04:15 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Ligérienne

samedi, 09 septembre 2006

Épeautre, épisode I

    Ce matin, au marché de la place René Coty, j’ai acheté un pain d’épeautre (500 grammes ; 2,40 €).

15:55 Publié dans ABC*ACB, Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Ligérienne

Gignon

    Ding dong !

Ping-pong ?

Bing, bong. Zing, zong.

Sing song.

King Kong !

11:35 Publié dans Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (0)