Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 09 février 2017

Loving by Will

16640893_10209749829316350_5565215827585325270_n.jpg

 

    At last I got my copy of Sir Timothy's outstanding LOVING BY WILL. What a work ! Fabulous ! Hurry up, all of you, and buy this smashing book with its 154 "sunbursts".

 

(ystrday, 5 p.m.)

10:40 Publié dans Aujourd'hier, Brille de mille yeux, MAS, Narines enfarinées | Lien permanent | Commentaires (0)

mardi, 24 mai 2016

24052016 / 759

Screenshot_2016-05-24-07-59-05.pngIMG_20160524_075912.jpg

 

 

 

    Pas atteint sur le chemin du bus, avec mon fils cadet. Il venait de me faire remarquer qu'un des étrons canins jonchant le trottoir était très blanc.

Lernen Sie sehen, und Sie werden wachsen.

09:05 Publié dans 1177 pas, Brille de mille yeux, Droit de cité | Lien permanent | Commentaires (0)

mercredi, 04 mai 2016

04052016 / 1437

Screenshot_2016-05-04-14-37-18.pngIMG_20160504_143852.jpg

 

 

 

    Pas atteint à 14 h 37, dans la file d'attente de la FNAC, où je ne vais jamais, ce qui est manière de dire, étant donné que là j'y étais, et j'y achetai un guide d'identification des oiseaux dont j'avais parlé auparavant dans un poème parlécrit. J'avais aussi pris un coffret des cinq premiers albums de Keith Jarrett, dont un très étrange et désuet album chanté, dans lequel le pianiste joue aussi de la guitare, de l'orgue, de la flûte à bec, du sax soprano.

(On dirait du Nick Drake, en moins bien.)

23:34 Publié dans 3333 pas, Brille de mille yeux, J'Aurai Zig-Zagué, MAS | Lien permanent | Commentaires (0)

jeudi, 31 mars 2016

Aujourdernier

    Le premier jour de mars, c'était un mardi, et il faisait froid et gris, on pouvait passer un moment du côté de la gare en restant calfeutré dans sa voiture. C'était l'hiver, tout cela paraissait normal. On pouvait discuter, avec une forme d'insouciance.

IMG_20160331_111629.jpgAujourd'hui, jeudi & dernier jour de mars, pluie et froidure. Mon fils cadet — l'aîné est en voyage scolaire depuis trois jours, on espère qu'il n'a pas fait un temps aussi maussade ou dégueulasse en Provence — m'a fait remarquer qu'il faisait plus mauvais qu'en hiver alors qu'on est au printemps.

IMG_20160331_113543.jpgAprès ça, rien à ajouter d'explicite. La forme d'insouciance s'est beaucoup dramatisée, en un mois à peine. On peut bien prendre un café, partager son sucre, montrer de l'extérieur un motel de banlieue qu'on n'atteindra pas avec les transports en commun.

Ça fait beaucoup de on, c'est sûr.

IMG_20160331_111838.jpg— Il n'y avait que des mecs, dans ce café !

Mars, un mois ardu, âpre, dont je retiendrai le mitigé. Qu'en penser d'autre, complexe tissu.

18:43 Publié dans Aujourd'automne, Brille de mille yeux, Les Murmures de Morminal | Lien permanent | Commentaires (1)

mardi, 22 mars 2016

Chaîne

Untung-untung

    22 mars 2014

Les garçons, levés très tard par rapport à l'ordinaire, discutent et sont passés en 10 minutes des explications cosmogoniques à l'exploration des déséquilibres de chaîne alimentaire. Moi, réveillé depuis 4 h du matin, j'ai déjà lu 75+150 pages, vaqué à diverses tâches, traduit une page, et ils m'épuisent.

 

lc3a9on-spilliaert-le-couple-vers-1902-bruxelles-musc3a9es-royaux-des-beaux-arts-de-belgique.jpg22 mars 2016

Ce matin, j'ai traduit au débotté un bref poème de Nougé, pour rendre hommage, à ma façon, aux victimes des attentats de Bruxelles. La vidéo, montée depuis 10 h 30, n'a pas encore pu être téléchargée (complications ici). Pas mis les pieds à Bruxelles depuis 1998, alors que mes parents y sont allés des dizaines et des dizaines de fois depuis lors (mon père y ayant même travaillé entre 2010 et 2015).

Souvenir vif, heureux et poignant des Spilliaert bruxellois.

15:20 Publié dans Brille de mille yeux, Untung-untung | Lien permanent | Commentaires (0)

mercredi, 02 mars 2016

2412 — La poursuite des bacons

Untung-untung

    2 mars 2015

Bacon 1818

 

2 mars 2016

Ces autoportraits délibérément déformés par un geste vif du bras au moment de se selfier, que je nomme bacons, sont devenus plus occasionnels. Hier soir, j'ai essayé de me photographier en train de faire cuire des saucisses. Vous imaginez le tableau...

10:06 Publié dans Brille de mille yeux, Untung-untung | Lien permanent | Commentaires (0)

mercredi, 24 février 2016

La partie de hockey des éléphanteaux & autres considérations

Pairi-Daiza 4 mai 2015 231.JPG    Le pachyderme peut aussi user de sa trompe comme d'une crosse, pour extirper d'une sphère de métal le foin qui s'y trouve enfermé. Les éthologues nomment cela enrichissement. Le regard des humains ne s'en appauvrit pas.

Pour la dernière fois, on peut dire “l'hyène” ou “la hyène”, même si le second est l'effet d'un usage erroné. Leur colonne vertébrale est comme un signe de parenthèse posé à la verticale.

La robe du sitatunga était d'un beau brun uniforme.

Pairi-Daiza 4 mai 2015 241.JPG

 

 

Ces grands lézards ont l'air complètement idiot, qui chevauchent une carapace de tortue.

13:45 Publié dans Artois, à moi, Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (0)

jeudi, 04 février 2016

Fait divers

    Entre deux moments d'affaissement, ou la rédaction sommaire du log book, ou peut-être une improvisation de saxophone, un exercice de hautbois, on pouvait regarder frontalement, puis sous toutes les coutures, cette statuette lobi (ou béti, peut-être), avant d'éplucher le journal local acheté le matin même à Hornu, et où s'étalait, quelque part dans les pages consacrées aux faits divers, ce titre improbable :

Un octogénaire s'étouffe avec un bout de viande

 

L'article était illustré d'une photo de steak frites, avec une légende plus cocasse encore que l'article lui-même :

Un bout de viande fatal

 

(Que n'a-t-on pas lu, de bribes, dans les gîtes ?)

—▓—▓—▓—▓—▓—▓—

2 et 3 mai 2015 089.JPG« Ce n’est pas avec des emprunts, c’est avec des épargnes que la compagnie a pu se créer un port en 1828, un chemin de fer en 1835 ; c’est encore au moyen de ses épargnes qu’elle va compléter ses lignes rapides par un embranchement qui rejoindra le réseau belge à Peruwelz, sur la frontière, en continuant le tronçon de 19 kilomètres qui lui donne par Somain une issue sur le réseau français. »

14:57 Publié dans Artois, à moi, Brille de mille yeux, Droit de cité | Lien permanent | Commentaires (0)

samedi, 30 janvier 2016

Macroules à Belœil

    Plus tôt dans la journée du dimanche — diable, si le scripteur se permet des ressacs, on n'en a pas fini (c'est le but : n'en pas finir) —, saisir une parade nuptiale de foulques, ou peut-être un combat de mâles, l'un cherchant à impressionner l'autre afin de prendre le dessus.

Cette scène eut lieu sur la grande pièce d'eau du château de Belœil.

2 et 3 mai 2015 191.JPGPlus encore que l'oiseau, le mot foulque rappelle l'atmosphère des voyages en famille. (J'avais huit ans et demi, l'âge de mon fils cadet, et durant tout le voyage en Suisse et en Autriche, mon père ayant soutenu que foulque était masculin, ma mère et ma sœur lui avaient emboîté le pas, et ce ne fut que quelques semaines plus tard, rentrés dans les Landes, que je pus aller chercher un dictionnaire et leur remontrer à tous les trois qu'ils n'avaient pas raté une occasion de se moquer de mon entêtement au cours du voyage mais que j'avais raison.)

Ce dimanche-là, à Belœil, peu après avoir saisi ces images de foulques en début de printemps, avoir fait un portrait de nous quatre avec le retardateur (appareil calé sur un des piliers de la balustrade, sans doute), moi arborant mon ghesquière et mon chèche.

 

(Toujours pour l'humidité piquante, les printemps hésitants, l'eau partout dans les yeux, il y aura bientôt dix ans et nous n'avons pas remis les pieds, what a shame, dans la Brenne.)

08:45 Publié dans Artois, à moi, Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (0)

lundi, 05 janvier 2015

Fermata 2015

    « L’arrêt de bus ne ressemble à rien. Une banquette en béton, deux lampadaires rouillés, une poubelle et une pancarte marquée FERMATA qui oscille dans le vent des montagnes. […] J’ai craché trois fois. Le chartreux n’a rien vu. » (Yves Bichet. L’homme qui marche, chapitre 14, pp. 114-5)

 

Un chat s’est glissé derrière la fenêtre de mon bureau, rue des Tanneurs.

5444800252_a12036a15a_b.jpg

 

Son vieux cuir épais n’a dupé personne. Il a cliqué sur le déclencheur, et voilà une autre vue, un jour de Saint Valentin. Du grand n’importe quoi.

14:26 Publié dans Brille de mille yeux, Droit de cité | Lien permanent | Commentaires (0)

samedi, 11 mai 2013

Like a Whiplash (104608)

    J'ai, aujourd'hui, 38 ans 1/2.

Sans titre

Enfants, nous faisions tout un plat des demi-années. Mes fils, aussi, sont à un jour près, et me corrigent quand je leur attribue, pour aller vite, devant des tiers, l'âge qu'ils auront dans un mois ou deux semaines. Et, il y a huit jours, j'ai saisi le plus abstrait (si je ne m'abuse) de tous mes autoportraits tremblés (regroupés sous l'étiquette de bacons).

Le masque est devenu une traînée de lumière dans l'obscurité :

M E L A N ! C O L I E !

Ce que ne connaît pas la terreur, c'est la vérité de ce qu'elle redoute.

Si j'atteins le double de mes ans, je soufflerai 77 bougies.

......................................

15:03 Publié dans B x A, Brille de mille yeux, Les Murmures de Morminal | Lien permanent | Commentaires (2)

mardi, 23 avril 2013

“La perfezione di un spirito sottile”

Lilac sunrise. Tours, January 23rd, 2011. Tout n'est pas rose. Il y a vingt-sept mois, les arbres dénudés ne faisaient pas les malins. Maintenant, veulent croire enfin à un nouveau printemps.

Silhouette des rêves, cheveux de bois de la mémoire, maudit manège à l'emporte-pièce.

21:16 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (0)

jeudi, 18 avril 2013

D'Un Christ navarrais

Christ en croix. Monastère San Salvador de Leyre, 18 août 2010.    Rien, si ce n'est le bois

qui émeut les yeux par tous les pores, illumine, affole, jamais

ne dénie ni ne dénigre.

07:10 Publié dans Brille de mille yeux, Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (0)

mercredi, 10 avril 2013

Ruines de la garde

Château de Lagarde (Ariège), 18 juillet 2011    Le ciel de juillet, cette année-là à l'ouest du Languedoc, était très lourd, souvent fuligineux, à faire fuir même les pétrels. Je me rappelle ce retour au gîte, par des routes départementales de campagne, entre des collines boisées de hangars en tôle, à attendre quel improbable miracle ? Nous avions contourné le village pour avoir cette vue de ruines inattendues, même pas signalées par la carte. La topographie des nuages ne change pas si aisément.

07:57 Publié dans Brille de mille yeux, Minimalistes | Lien permanent | Commentaires (0)

mardi, 09 avril 2013

Serpent-lune

Détail, Francesco Marmitta. "La Vierge et l'Enfant entourés de saint Benoît et de saint Quentin, et de deux anges", circa 1500-1505. Musée du Louvre, Paris, 18 octobre 2009.

 

    dans ce purin d'idéaux

beauté des formes Caducées Un songe de terrible ardeur

terreur aux brisants de la mode

un détail au fond des paupières

nous oublie

au revoir

pour jamais

21:33 Publié dans Brille de mille yeux, Unissons | Lien permanent | Commentaires (0)

dimanche, 07 avril 2013

Urana

ara araurana.jpg

    Il est avéré qu'il fait tout à l'envers — écrire un premier texte sur un oiseau qu'il n'avait jamais vu, et, le jour où enfin il voit un spécimen de cet oiseau océanien, prendre plusieurs photographies d'un autre, beaucoup plus communément répandu dans les parcs zoologiques européens.

Et donc : répétition générale pour une reprise des travaux.

Et donc : dormir par terre, en lorgnant le bec et les zébrures autour des yeux de l'Ara araurana (la seule chose qui l'intéresse étant le peu de plumage totalement non coloré de ce superbe volatile).

11:39 Publié dans Brille de mille yeux, Répétitions | Lien permanent | Commentaires (0)

lundi, 11 mars 2013

On a retrouvé le livre égaré

Biély.jpg

Et donc plaid jaune, cadre avec chimères, visage semi-caché,

un lecteur poilu comme un grizzly.

06:00 Publié dans Brille de mille yeux, Ex abrupto, MAS | Lien permanent | Commentaires (2)

mardi, 09 octobre 2012

is 5, I, vi [233]

Raoul a une môme

                                   môme

                                                môme,

                                                             Raoul

a une môme et poussur

elle sait bien remuyer son boule

 

quand tu la vois bouger

                                          bouger

                                                        bouger,

                                                                       quand

tu la vois guincher

un coup t’aimrais bien être à la place de Raoul.

 

Oh si ce genre de môme

                                            môme

                                                           môme,

                                                                        oh

si ce genre de môme ve-

nait tous les jours vous tripoter l’guillôme

 

parle toujours de tes Sal-

                                            Sal-

                                                   Sal-,

                                                           parle

toujours de tes Salo-

més mais aboule la poule de Raoul.

 

 

————————————————

Texte original ici, ici, ici, ou encore ici (lied de Vincent Persichetti, très mal chanté malheureusement).

————

cummings.jpg

e.e. cummings en 1926

09:17 Publié dans Brille de mille yeux, Darts on a slate, tout e.e.c ? | Lien permanent | Commentaires (0)

samedi, 12 mai 2012

Cabourg

powell_1605542c.jpgCobb was making notes in a little book.  Marinko gazed out of the window, overcome with Slav melancholy, or, more specifically — being of the party that supported the Resistance groups of Mihcilovic — dejection at the course British policy appeared to be taking in that connexion.

"Just spell out the name of that place we stopped over last night, Major Jenkins," said Cobb.

"C-A-B-O-U-R-G, Sir."

As I uttered the last letter, scales fell from my eyes. Everything was transformed. It all came back-like the tea-soaked madeleine itself — in a torrent of memory ... Cabourg ... We had just driven out of Cabourg ... out of Proust's Balbec.  Only a few minutes before, I had been standing on the esplanade along which, wearing her polo cap and accompanied by the little band of girls he had supposed the mistresses of professional bicyclists, Albertine had strolled into Marcel's life. Through the high windows of the Grand Hotel's dining room — conveying for those without the sensation of staring into an aquarium — was to be seen Saint-Loup, at the same table Bloch, mendaciously claiming acquaintance with the Swanns. A little further along the promenade was the Casino, its walls still displaying tattered play-bills, just like the one Charlus, wearing his black straw hat, had pretended to examine, after an attempt at long range to assess the Narrator's physical attractions and possibilities. Here Elstir had painted; Prince Odoacer played golf. Where was the little railway line that had carried them all to the Verdurins' villa? Perhaps it ran in another direction to that we were taking; more probably it was no more.

(The Military Philosophers, p. 167)

15:40 Publié dans Brille de mille yeux, Unissons | Lien permanent | Commentaires (0)

lundi, 25 février 2008

Pique, trèfle, ardoise

    La maison du couvreur-zingueur au nom si commun – Martin, le patronyme le plus courant en France, me suis-je laissé dire (encore que les diverses variantes orthographiques Gautier, Gauthier, Gaultier, Gautié etc. cumulent, paraît-il, plus de citoyens que le simple et uniforme Martin) – est assez belle, et amusante, avec les couleurs des jeux de carte qui ornent la toiture (cœur, carreau, pique, trèfle).

 

"Maison du zingueur", 50, rue du Pas Notre-Dame (détail de la toiture) « Un joueur de congas – le pire de tous, c’est Sam – s’est subrepticement glissé dans le quartette de Coltrane. »

 

Ce qui surtout gâche cette maison sise au 50, rue du Pas Notre-Dame, c’est sa situation, justement : la rue est laide, ordinaire, a plain street, avec panneaux d’affichage publicitaire, résidences hideuses, passages pour piétons. Ses alentours sont au-delà du quelconque : avec un grand jardin, quelques arbres pour la séparer de la rue, elle aurait plus d’allure.

 

« Quand j’étais malade, je passais des heures à faire des mosaïques Ministeck, mais au lit, ça n’est guère commode. »

 

03:30 Publié dans Brille de mille yeux, Pêle-mêle, Unissons | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ligérienne, art, photographie, écriture, fiction

samedi, 12 janvier 2008

Ô

Sunflower

06:00 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Photographie, Ligérienne, Intime

jeudi, 03 janvier 2008

12 - Mehr Licht !

12. Pleines brumes

19:00 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Ligérienne, Photographie

mercredi, 02 janvier 2008

11 - Suave mari magno

11. Tourtault bougé

18:00 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Ligérienne, Photographie

mardi, 01 janvier 2008

10 - Forbiddenly foggy

10. La Salle

17:00 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Ligérienne, Photographie

lundi, 31 décembre 2007

9 - Claque la porte & tremble

9. Prenez le passage

16:05 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Ligérienne, Photographie

dimanche, 30 décembre 2007

8 - Remonte-pente

8. Remonte-pente

15:00 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Ligérienne, Photographie

samedi, 29 décembre 2007

7 - Dominical

7. Place Paul-Bert

14:00 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Ligérienne, Photographie

jeudi, 27 décembre 2007

5 - Jaunes verts

5. Etude colorée

12:00 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (0)

mercredi, 26 décembre 2007

4 - Cédez le passage

4. Cédez le passage

11:00 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Ligérienne, Photographie

mardi, 25 décembre 2007

3 - Marbrerie Tourtault

3. Marbrerie Tourtault

10:00 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Ligérienne, Photographie

lundi, 24 décembre 2007

2 - Sur le chemin des croissants

2. Je vais chercher des croissants

09:00 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Ligérienne, Photographie

dimanche, 23 décembre 2007

1 - L'Oratoire

1. L'Oratoire

08:00 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Ligérienne, Photographie

vendredi, 30 novembre 2007

Grain décrépit

Place du Marché aux Légumes

    Place du Marché aux enclumes, le cerveau lourd de mille brumes (la brume humide baigne... (comment, déjà, se terminait ce vers ?)), j'ai trimbalé ma carcasse. Pris entre I Fall in Love Too Easily (je suis un vrai coeur d'artichaut) et My Man's Gone Now (mon mec a pris la tangente), puis entre A Sleepin' Bee (Une abeille assoupie) et Blue in Green (Vert-de-bleu), ronronnant je m'endors, comme le félin que je fus (avant). Finies les vieilles embrouilles...

10:45 Publié dans Brille de mille yeux, Fall in Love, J'Aurai Zig-Zagué, Rues, plaques, places, Soixante dix-sept miniatures | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Littérature, Musique, écriture, Photographie

samedi, 24 novembre 2007

ithérapie Denis 05 23 13

thérapie Denis 05 23 13

18:39 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Ligérienne, Photographie

samedi, 27 octobre 2007

Lonesome Day Blues

Chapiteaux de La Piste aux étoiles

    Quel ciel bleu ce mercredi, et la silhouette écrasée de la mère avec poussette peut suffire à faire oublier la fermeture prématurée du cirque minable, pour raisons sanitaires ou malversations financières. "Il y a eu un problème." Du rouge, du jaune, toujours ça crie dans les cordages.

19:00 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Photographie, Ligérienne

mercredi, 25 avril 2007

Pensez à nos enfants

medium_Vide-poussette.JPG

Saubrigues, 25 avril 2006.

... Réalisé sans trucage ...

00:50 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : Photographie, Landes, Enfants, Enfance, Affiches

jeudi, 22 mars 2007

Il est retrouvé

medium_mot-skogen-ii.jpg

Edvard Munch. Mot Skogen II.

12:30 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : Art

dimanche, 04 février 2007

Fauteuils sur cour

medium_Fauteuils_sur_le_monde.jpg

21:50 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : Ligérienne, Photographie

vendredi, 02 février 2007

Reste Oran

medium_La_Fleche_14_janv._07_072.jpg

 

 

 

 

. Flairez

les

reflets.

18:05 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : Photographie, Ligérienne

jeudi, 01 février 2007

Jérôme Le Royer de la Dauversière

medium_La_Fleche_14_janv._07_075.jpg

 

 

 

 

 

 

    Buste de Jérôme Le Royer de la Dauversière.

 

 

 

La Flèche.

18:00 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : Photographie, Ligérienne

dimanche, 07 janvier 2007

Toges prolixes

medium_1er_et_2_janvier_2007_078.jpg

 

 

    Ne pas finir fou. Vivre cette formidable transe, qui perce le silence et emporte les viscères.

Si ma force finit ici, pense-t-elle, il reste encore le halo, près du lac où s'exténuent d'autres rides. Triangles ou pignons, peu importe, il faut bien relever le pli immaculé de la toge prétexte.

Tous ces pigments, à l'instant, se placent au devant de paragraphes terrifiants, et exigent la page protexte, sous les pavés bien sûr.

Vous aurez toujours la migraine. Ne pas finir fou.

 

 

 

 

Vitrail de Sainte Anne, église d'Amou (2 janvier 2007).

16:16 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Photographie, Poésie, écriture

mercredi, 27 décembre 2006

Le mystère du cinéma

medium_Dimanche_3_decembre_2006_106.jpg
?

14:55 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Photographie, Ligérienne

mardi, 26 décembre 2006

Battants bantous

medium_Brehemont_10_decembre_2006_052.jpg

 

    Bonjour, c'est pour un sapin. Je voulais savoir si vous comptiez faire de vieux os. Mais si, enfin, même les lapins se décalcifient...

(On m'a fermé la porte au nez.)

14:55 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Photographie, écriture

vendredi, 08 décembre 2006

Journées parisiennes, 3

medium_Paris_021.jpg
Spectre tremblé en hommage au Salon de la voyance de J.-L. Gendrot.

08:03 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Photographie

mercredi, 15 novembre 2006

Photographier les kakis, passe-temps de choix

    On trouve de tout, dans les kakis, maintenant, et même des vers. (Grouillez-vous, quoi, merde.) medium_Kaki_4.jpgMa série de photographies, honteusement interrompue, reprend le fil de son bonneteau, mais à cette réserve près que je ne vole pas l'âme des fruits.

 

" Comme je me réjouissais à l'avance d'aller avec toi voler des poires, expédition qui manque de charme quand on l'entreprend en solitaire, alors qu'à deux, c'est un passe-temps de choix."

 

(Robert Walser. "Lettre d'un peintre à un poète". In Vie de poète. Traduction de Marion Graf.

Zoé, 2006, p. 12.)

 

Variations véreuses, peut-être, mais, à tout prendre, versifier autour des kakis est aussi l'apanage des haïkistes (dont il n'a encore été question qu'indirectement).

10:10 Publié dans Brille de mille yeux, Droit de cité | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : Poésie, Photographie, Littérature

dimanche, 12 novembre 2006

Potius mori quam foedari

medium_Langeais_5_nov._2006_017.jpg
Anne de Bretagne et Charles VIII :
plutôt la mort que la souillure.
(C'est la devise lue à Langeais.)
medium_Loches_11_novembre_2006_026.jpg
Charles VIII, encore, le fit inscrire sur les vitres, mais quel est, face aux brumes d'un samedi qui couvrent la ville de Loches, ce possius barbare (plutôt que potius) ?


Courbes, orbes, dorures, losanges ou cordelettes :
toujours pas d'accélérateur d'orgones.

06:30 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Ligérienne

samedi, 04 novembre 2006

Araignée sur murette

medium_Araignee_sur_murette.2.JPG

 

    Pendant que je vous regardais, comme au bal vous restiez muette. Ce n'était pas à Onzain, mais à Loches, la ville qui porte la marque de ce si grand roi. À toutes fins utiles, je vous ai longtemps observée, tant et si bien, même, que j'ai soudain vu, dans le cristal de mes yeux, se découper la chair du temps. La note longtemps tenue du désamour s'épuise ad libitum.

13:20 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (5)

dimanche, 22 octobre 2006

Exposition archéologique au Château de Tours

medium_Chateau_18_octobre_020.jpg
Tours antique & médiéval, 1 :
un bloc sculpté gallo-romain remployé dans une demeure Empire.
.....................
pour patienter en attendant que je sois moins débordé

08:40 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : Ligérienne

mardi, 10 octobre 2006

64, rue Losserand

medium_Oct._10_024.jpg

 

 

 

 

    Merveilles de la vie boisée, de la voix ligneuse,

 

medium_Oct._10_020.jpg

 

 

 

comme une sirène n'y voit que du feu,

 

medium_Oct._10_019.jpg
aux anges la lumière
medium_Oct._10_021.jpg
à nous désormais le nectar du bois l'automne qui chavire
 

16:17 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Ligérienne

Oranges #991

medium_Oct._10_001.jpg

    À peine croisés, les trois étudiants espagnols s'en allaient vers la ville, tandis que je les regardais s'éloigner, attentif à la brise qui me défrisait la veste et repliait l'affichette orange scotchée à même le métal. Les grilles ouvertes, cette invitation au voyage, de part et d'autre de la passerelle le trafic incessant invite au voyeurisme. Le sac à dos a-t-il définitivement supplanté le cartable (ou la serviette) ? La fenêtre répond à la balustrade : Vous me verrez venir de loin.

À peine se sont-elles croisées du regard que le vent emporte leurs paroles, dont le souffle ambré cet hiver nous glacera l'échine.

13:10 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Ligérienne

vendredi, 06 octobre 2006

Hier

medium_HPIM3915.JPG
 
 
 
    Hier fut sans presque écrire et bientôt recouvert par la poussière cendreuse des émois passagers, à cent sous l'heure, le regard mélancolique toujours égaré dans le rétroviseur. (D'où choc.)
 
 
 
 
 
Entre Angers & Saumur, 26 novembre 2005. 

07:05 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : Ligérienne

mardi, 03 octobre 2006

Sabbat à Valmer : Stabat mater

medium_Valmer_September_2nd_019.jpg
Valmer, 2 septembre 2006.

18:28 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : Ligérienne, Photographie

lundi, 02 octobre 2006

Rencontres du cinquième type

medium_Martiens_Oct._1.jpg

 

    En robe

(Argus ou basilic ?)

 

medium_Martiens_Oct._1_a.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

le monstre de métal

 

 

 

de ses yeux me fige.

10:05 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Photographie, Littérature

dimanche, 01 octobre 2006

Pin ès cieux

medium_Pin_parasol_Oct._1_2006.jpg

    Ci-gît sous le si, avec les souffles des ifs et la parure des cyprès, une note longtemps tenue, que l'on entend encore et qui ne cesse de se dérober, de dévorer les vêtements des déesses, et l'idylle toujours se poursuit, d'une lyre habile, car vous verrez monter, aux cieux, la verdure qui prend son temps, de toute éternité. Ci-gît, sous un fa mirobolant, le faquin qui absorbe la durée, dont le dur désir emmure aussi                               le ciel

 

 

Quartier des poètes, 1er octobre 2006.

20:20 Publié dans Brille de mille yeux, Soixante dix-sept miniatures | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Ligérienne, Poésie

mardi, 29 août 2006

Mosaïques d'Arthous, 1

medium_Arthous_23_aout_030.jpg

 

    Deux pianos.

Zerlina & Masetto.

Nous passâmes en faisant silencieusement crisser les graviers.

17:55 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (1)

Trouées, 7 : Sainte Radegonde, encore

medium_Ste_Ra_27_aout_009.jpg
Comme Joye aime, et comme Tinou s'y reconnaît, je poursuis le frou-frou des trouées.
Vous saluerez de ma part les vernissages et les fausses ardoises.

16:00 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (1)

Malus malus

13 h 43.

    Allongé sur le canapé, j'entends grésiller la pluie qui coule dans la gouttière. Ce matin, dans les rues désertes de Tours dormaient des souvenirs. Plusieurs photos angoissantes. Au bureau de poste, j'ai appris qu'un colis n'est pas une lettre (à moins que ce ne soit l'inverse).

 medium_Ste_Ra_27_aout_002.jpg

 

 

La bruine m'endort (à moins que ce ne soit l'averse).

 

 

 

medium_Ste_Ra_27_aout_006.2.jpg 

 

Je voudrais recopier ici la réponse de mon père, avant-hier, à ma question "Que sont ces fruits ?". J'avais joint les deux photos prises au Parc Sainte-Radegonde. Très apaisées, je trouve. Aujourd'hui, plusieurs photos angoissantes, mais je me répète.

 

 

 

Ainsi parla mon paternel :

Je pense qu'il s'agit de Malus malus, l'ancêtre de tous les pommiers, que vous pouvez rencontrer dans divers parcs. Il est très populaire dans les pays germaniques car il est beau en fleur et porte des fruits assez jolis, très appréciés des oiseaux en hiver.
C'est un de ces sujets que J*** S*** nous a offert et qui a si piteuse mine sur notre "pelouse" car il a été planté trop tard. Toutefois dans la mesure où août a été pluvieux et ou nous l'avons arrosé régulièrement, nous ne désespérons pas d'avoir un beau buisson plus tard.

13:57 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (1)

lundi, 28 août 2006

Arthous, coeur de cible

medium_Arthous_23_aout_042.jpg

17:00 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (0)

samedi, 26 août 2006

Verticales, 2

medium_Saintes_24_aout_012.jpg

 

    Canards épars sur le ponton,

Pelotes lancées contre le fronton,

Pibales adossées au pilier -

Ces nuées, vous les avez crues.

 

Si la Charente s'élève ne serait-ce qu'à 4,30 m, riverains, vous voilà mal embarqués.

16:05 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (0)

vendredi, 07 juillet 2006

La Loire n'est pas bleue

medium_HPIM4890.JPG
Vous me ferez cramer dans l'âtre,
Cet hiver à Saint-Avertin,
Cette longue plaque verdâtre
Où remue le menu fretin.

12:50 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (1)

jeudi, 06 juillet 2006

Tous yeux bus, 3

medium_Feu_rouge.JPG

12:10 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Ligérienne

mercredi, 05 juillet 2006

Tous yeux bus, 2

medium_Feu_orange.JPG

11:50 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : Ligérienne

mardi, 04 juillet 2006

Tous yeux bus, 1

medium_Feu_vert.JPG

12:00 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (0)

dimanche, 02 juillet 2006

Résurrection

Ressuscité,

medium_Preuilly_Resurrection_a.JPG
En majesté.

12:00 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Ligérienne

samedi, 01 juillet 2006

Christ aux outrages

medium_Preuilly_Christ_auz.JPG
Vous dansez, tristes tortionnaires ? Sautez.
Vos fouets : la musique des fous. Un habit jaune, un habit vert. L'un de face, et l'autre à revers. Ligoté. 

12:00 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Ligérienne

samedi, 24 juin 2006

Hommage à J-L. G.

medium_Gd_Pr_Hommage_a_Godard.JPG

 

Montage, mon beau souci.

Miroir, ma douce préhistoire.

(Sous les flashs qui crépitent, l'indolence.)

 

Mon Tage en crue, un film à faire.

08:40 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (0)

mercredi, 21 juin 2006

Au bord de la Charente

medium_HPIM4417.JPG

    Que faisiez-vous donc à Vindelle

À déchirer le salami

L'emmental ou la mortadelle

Picorant quelque surimi

- Que faisiez-vous donc à Vindelle ?

 

C'était il y a deux semaines

Un monde ensoleillé naissait

Que ce refrain ne vous remaine

Aux rives de l'eau délaissée

- Oui, c'était il y a deux semaines.

14:40 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (0)

dimanche, 11 juin 2006

Clocher de Vindelle

medium_Clocher_de_Vindelle.JPG
7 juin 2006 : Vindelle (Charente).

17:15 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (0)

samedi, 10 juin 2006

Farandole

medium_fresque_3.jpg
Saint-Amant de Boixe, 7 juin 2006.

12:00 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (1)

vendredi, 09 juin 2006

Forêt de pins

medium_hpim1637.jpg
2005. Près d'Azur, 28 juillet.

12:00 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Fiction

jeudi, 08 juin 2006

Callube

medium_hpim1660.jpg
28 juillet 2005, Azur.

12:00 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Ligérienne

mercredi, 07 juin 2006

Agapla

medium_hpim1650.jpg
Azur, 28 juillet 2005.

12:00 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : Ligérienne

samedi, 13 mai 2006

Trouées, 6 : Plongeoir

medium_saint_malo_32.jpg
Loin du compte. Les marches et les rambardes entourent cette lettre échappée de l'alphabet hébreu.
Un voilier s'évanouit.
Vous saluerez encore, et toujours cordialement, les goélands et les goélettes.

12:35 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (1)

vendredi, 12 mai 2006

Trouées, 5 : Le Petit Billot

medium_petit_billot_1.jpg

 

    Par la croisée, un songe de Vilhelm Hammershoi, un clair-obscur de Georges de la Tour, une plongée de Kaspar David Friedrich, un ouragan de Henri Cartier-Bresson s'envolent, s'échappent, comme un délire vitré.

De ma part, Saint-Nicolas, vous le saluerez...

12:30 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (1)

jeudi, 11 mai 2006

Trouées, 4 : La Roche aux Fées

medium_iiib_la_roche_aux_fees_3_a.jpg

    Vous saluerez, de ma part, Gargantua, qui sème ses dents de lait et ses osselets vraiment en tous lieux.

Il y avait un groupe d'illuminés fort bruyants, munis de pendules et discutant des liens entre l'architecture de ce célèbre dolmen à couloir et la constitution du corps double, ou je ne sais quelle autre ânerie. À en croire leur attitude tapageuse et leurs discours approximatifs, spiritualité new age et intelligence ne font pas bon ménage.

12:25 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (2)

mercredi, 10 mai 2006

Trouées, 3 : Abbatiale de La Roë

medium_ii_la_roe_3_a.jpg

 

    Rarement (hormis pour le château de la Mothe Champdeniers, circa 1999) aurai-je eu l'impression d'un monument autant abandonné des hommes et du monde. Un grand pré fauché derrière, quelques tables de pique-nique, trois statues en ferraille rouillée, la porte de l'abbatiale close - tout comme si nous étions les premiers visiteurs depuis des années, tout comme si le village même n'était pas habité.

12:20 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (0)

mardi, 09 mai 2006

Trouées, 2 : Le grand Bé

medium_saint_malo_13a.jpg

 

    La mère de l'illustre écrivain ressentit les premières douleurs sur le grand Bé (la légende voulant qu'il y naquit).

Vous saluerez, de ma part, la pomme, la pipe et la colombe.

11:15 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (10)

lundi, 08 mai 2006

Trouées, 1 : Le parc de Combourg

medium_t_combourg_12.jpg

 

    Vous saluerez de ma part Atala et le dernier Abencérage.

Le parc solitaire et glacé ? Non. Un cheval noir, superbe mais boiteux, déjeunait d'herbe. Après la visite du château, une averse nous cueillit à froid.

Nous n'avons pas croisé de spectrale jambe de bois.

12:10 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : TRES GRANDE MUSIQUE

jeudi, 20 avril 2006

Fauve joueur

medium_hpim2993.jpg

 

 

 

    Primo, tu ne me piques pas ma grappe de raisins, et, secundo, tu arrêtes de me griffer le bas-ventre...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jardin du Musée des Beaux-Arts, Tours, 5 avril 2006.

10:20 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (5)

lundi, 03 avril 2006

Trompe l'Oïl

medium_a_couvert.jpg

 

Pour ne pas me mettre en péril

En élaborant la charpente,

J'ai décidé (c'est puéril)

De prendre une toiture peinte,

L'échelle gracile évidente.

 

 

 

 

Tours, rue du Docteur Fournier. 2 avril 2006.

12:09 Publié dans Brille de mille yeux | Lien permanent | Commentaires (0)