Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 21 janvier 2016

╝5 ╝

Il semblait qu'à midi il faisait plus froid qu'au lever du jour, ou même à mon lever à moi, avant, ce qu'une mère d'élève a confirmé, tandis qu'on discutaillait près du garage à vélos, à l'extérieur de l'école primaire.

Ce n'est pas principalement le froid que suggère le passage d'automne en hiver, qui s'est fait cette année après Noêl, peut-être a-t-on ressenti un vrai temps d'hiver pour la saint Odilon, toujours un jalon que l'on remarque, et là, avec, deux semaines plus tard, bonhommes de neige tassés quasi fondus avec leur regard en trémas, on s'en souviendrait plus que jamais.

Surtout que la saint Odilon tombait cette année le jour de la rentrée, donc le lundi, sur le chronotope particulier de l'année dernière, à peu près au même moment, et pour la première fois j'ai pu accompagner le cadet à sa leçon de hautbois —les autres lundis depuis septembre étaient mangés, sur ce créneau, par mes cours. (D'ailleurs, le créneau, je le foirai. Créneaux foirés, de quoi en faire un plat, même un roman. Everything goes into the book. Mais peut-être pas ce lundi-là. Enfin...) Enfin... Première impression d'hiver, je ne voulais pas en dire autre chose.

Est-ce ce jour-là — déjà le souvenir frêle s'en dissipe — qu'on nous a pilonné avec la mort de Galabru ?

Écrire un commentaire