Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 08 mars 2016

Plafond de verre, et au-delà.

Untung-untung

 

    8 mars 2014

Lorsque Michel Serres intervient dans une entreprise, il salue le public en disant : « Bonjour, messieurs les talibans ! ».

 

8 mars 2016

Dans onze jours, ce sont, dans mon université, les élections aux conseils centraux. Les élus des trois conseils, qu'ils soient enseignants, membres du personnel non enseignant ou étudiants, élisent ensuite le Président, début mai, je crois. (Il s'agit d'une élection au suffrage universel indirect. Les listes doivent absolument respecter la parité avec alternance.)

Cette année, il y a trois candidats déclarés à la présidence, tous des hommes, et qui ont tous, depuis un certain temps, annoncé leur “équipe”. L'un d'eux, le plus mandarin, le plus arrogant, actuel directeur du CESR, a composé une éventuelle future équipe dans laquelle il y a six vice-présidents et trois vice-présidentes. Sur les tracts, sa photographie est imprimée en deux fois plus grand que celle des autres ; dans les réunions de campagne, il monopolise la parole et répond notamment à la place de ses trois collègues femmes.

Voilà, nous sommes en 2016.

Écrire un commentaire