Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 08 octobre 2016

2662 — Hapanasophie

    Laisse là les embrouilles

perdre ce charme pour ce temps

diablerie d'avant la guerre

 

Laisse dormir profondément en toi la haine

 

& la profusion de paroles

cette sourde propension au sombre

à la noirceur en toi d'encre

de jais de pois aussi s'écoulera

à sombrer dans le vert du rêve

pour t'emberlificoter dans la joie des madrigaux

— Qu'on m'apporte un cheval boiteux & le journal !

 

Écrire un commentaire