Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 07 janvier 2016

———— de vent

Septain épiphanique 1, 6 janvier 2016

 

    maquillez-vous de vent

ô précieuses

virilités radieuses

dont l'air savant

si souvent énervant

rend malheureuses

les danses sous les yeuses

.

Le septain épiphanique, forme inventée le 6 janvier 2016 lors d'une surveillance dans l'amphi C du site Tanneurs (d'où son inclusion dans la rubrique peu étoffée des Septains amphibies), est fixe : 6/3/6/4/6/4/6 pour la métrique (nombre d'étudiants par rangée de bas en haut) et mffmmff pour les rimes (selon qu'un garçon ou une fille était assis en bout de rangée, du côté droit en regardant de bas en haut).

Une sous-forme, le septain épiphanique zénithal, tient compte de l'évolution de la disposition à midi ce 6 janvier, au bout de trois heures et après que quelques étudiants eurent rendu leurs copies. Le forme en est également fixe, selon le même schéma : 4/3/4/4/6/3/3 pour la métrique et fmfffff pour les rimes.

Les cinq premiers épiphaniques classiques et les deux premiers zénithaux ont été composés pendant la surveillance et seront publiés au rythme d'un par jour.

 

Écrire un commentaire