Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 01 septembre 2017

=3=

    Retour à l'homme paralysé sur le seuil de sa porte.

Il a vu un passant ramasser quelques-uns des fruits du cognassier tombés à terre, c'est-à-dire dans la rue ou sur le trottoir.

À terre = sur le bitume.

Déjà qu'il peine à élaguer ces arbres comme il le faudrait, déjà qu'il redoute qu'un passant un jour se plaigne de ce que les branches de ces arbres fruitiers obstruent en partie le passage, il se moque qu'on ramasse les fruits durs, encore verts ou seulement jaune clair mais déjà talés, pourtant.

Ceux qui pensent qu'on peut faire une compote délicieuse ou des fruits au four avec ces petits rochers jaunâtres en seront pour leurs frais.

L'homme semble paralysé.

Les branches d'un des deux cognassiers obstruent en partie le trottoir.

C'est la vie.

Écrire un commentaire