Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 30 mars 2019

Saturne remontait — 1

    longeant les murs rongés couleur alfalfa

encore un jour – je m’impose du rab

un stylo, pan sur le bec !

un clavier, on n’est pas sourd

 

à la souffrance,

on a fait bref

 

vite fait mal fait boire un grog

se pieuter sans un hourrah

le mur longé on a le pas meurtri

moins toutefois que les priants au hajj

 

le grog servi dans

                     un bock

connaît-on le sommeil éternel

après le mur longé le ciel sans prénom

sans nuages passé à l’huile de ricin

le ciel brisé dans le braséro

c’en est trop

et ce n’est pas assez, chante le coq

juché sur le muret – ce n’est donc plus un mur

ni un tas de fumier couvert de pain rassis

et d’épluchures – donc fier sur le muret

le coq un peu têtu

se moque de toi, dont ce n’est pas l’anniv

 

une longue journée de taf au bungalow

cramé de soleil pour les bienheureux

braséro et costard — allure de dandy

pour longer un vieux mur sans doute c’est assez

 

Capture.PNG

Écrire un commentaire