Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 01 décembre 2014

Fureurs

    Je suis comme ces chiens

au pelage mité que mine la pelade

à peine une engueulade

et je ne sais plus qui je suis ni d'où je viens

 

à peine une incartade

on me dit reste cool tu sais c'est pour ton bien

reste calme et serein

affiche partout un sourire de pintade

 

Que n'avons-nous amis

cinq vies pour qu'une soit tranquille

et tout trier minutieusement au tamis

 

d'un esprit relâché — cinq vies simultanées

au fond des bois, au cœur des villes

sans ces fureurs damnées ?

Écrire un commentaire