Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 20 septembre 2016

La mia pallida faccia

    La mia

(ce n'est pas le narrateur keatsien qui

s'exprime)

 

pallida (oui, ta tronche parfois

 

burinée

sévèrement s'imprime sur

le tissu du suaire) faccia

(le poème qui coule au

robinet, avec ta langue blanche tu bois au goulot

madrier sans mesure

pour une chanson) serinée 

 

Écrire un commentaire