Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 20 septembre 2006

Fous de façade

    Fragiles

récifs des temps

anciens -

narrés par des fous de fa-

çade

osant tout sur sofa

immergés en eux-mêmes -

sortez de l'eau !

 

Bue la mer

on se repose dans les

nues.

13:00 Publié dans Zézayant au zénith | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Poésie, Littérature

dimanche, 10 septembre 2006

Itinéraire d’un malappris

    Entre l’enclume et le marteau

usé de trop de heurts

 

cloué à la poutre

hissé à la potence

anéanti sous les sifflets

 

rissolé par les rayons brûlants

immenses du

soleil

 

timide il risque une question

inédite

emporté dans son élan

 

11:55 Publié dans Zézayant au zénith | Lien permanent | Commentaires (0)

samedi, 09 septembre 2006

Émaux & camées

    Elle dort sous la charmille,

mollement

allongée dans l’herbe :

une naïade au bord de l’eau

xénophonique

 

&

 

clapotante :

allant son chemin par vagues

miaulantes qui vont

étonnées —

elle dort

sous la charmille.

11:55 Publié dans Zézayant au zénith | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Littérature

mardi, 05 septembre 2006

Volent phalènes & moustiques

Fin juillet 2006.

 

    Avant le soir

midi chaud & voluptueux

il règne une douceur champêtre

terriblement

avant la nuit

volent phalènes & moustiques

 

    Guerriers du monde desséché

héros d'un futur équivoque,

oserez-vous

sacrifier la crue

héroïque de vos veines ?

18:50 Publié dans Zézayant au zénith | Lien permanent | Commentaires (0)

jeudi, 13 juillet 2006

Dharma bums pas vraiment

    Je stocke les photos

Attentat aux pirates

Choisir la route la plus longue

Katmandou ou Vladivostok

 

Klondyke ou Patagonie

Eternité qui nous habille

Rêves marinés au pochoir

Une amie

Allume le stock de clopes

Choisit la route la plus longue

21:30 Publié dans Zézayant au zénith | Lien permanent | Commentaires (0)

mercredi, 12 juillet 2006

Vasavadatta vue en songe

    Violents orages

Anémies

Sang qui se fige

Autrement dit

Vierge

Anémone aux plis

Du drap

Arrivez ô violents orages

Tonnerre qui frémit

Tonnerre qui ruisselle

Autrement gît.

21:30 Publié dans Zézayant au zénith | Lien permanent | Commentaires (0)

mardi, 27 juin 2006

Réactions en chaîne : les mots

    Réactions en chaîne : les mots

Amassés sous la glotte

Iront sans grâce au pavillon,

Noirs d'avoir pleuré en silence,

Enfermés dans l'autre muraille,

Regrettant le froid de l'air mort.

 

Rapides, enjoués, les mots,

Immenses bouées de sauvetage,

Luttent dans l'air, une flamme en-

Kystée dans son souffle morbide,

Emportant les regrets sur leur passage.

 

21:20 Publié dans Zézayant au zénith | Lien permanent | Commentaires (2)

lundi, 26 juin 2006

Rouges / anguilles de la nuit

    Rouges

Anguilles de la nuit,

Irisées sous la lune grise,

Nommer vos glissandi

Est une tâche acide, ardente.

Rappelez-vous vos rêveries.

 

Rouges

Il me plaît de les nommer :

Les folles anguilles, les marteaux de

Kühn dans la nuit

Enténébrée.

 

21:20 Publié dans Zézayant au zénith | Lien permanent | Commentaires (0)

dimanche, 25 juin 2006

Rarement vous dormez

    Rarement vous dormez

 

Moulins passent les collines

aux frais du vent qui les entraîne,

rire

iodé par les embruns

aux confins de la falaise où se dessine, blanche, la

 

Rature de craie

iodée par les mouettes et les

labbes dont la sauvagerie            en

kyrielles       Vous vous

endormez

 

21:20 Publié dans Zézayant au zénith | Lien permanent | Commentaires (1)

mercredi, 10 mai 2006

Ce que dira l'imprécateur

    Je juge ces femmes.

Oryx and Crake, je n'en ai cure.

Honnir des sorcières, des créatures du diable.

Nourrir des vipères, et puis quoi encore ?

 

Honnir.

Allez, maudissez-moi.

Terre des mes ancêtres, aux

Hululements des hiboux

Ocres ou bruns, je te voue.

Reste à

Nourrir des vipères.

 

18:50 Publié dans Zézayant au zénith | Lien permanent | Commentaires (2)

mercredi, 12 avril 2006

Fouette nocher

    Ratures du temps,

allées de toute splendeur

nues de sel

noir,

offrez-nous l'hostie

chicaneuse des temps

heureux.

 

Mélancolique la vie déploie ses autels :

odes

opéras -

ratures zébrées du temps.

 

15:05 Publié dans Zézayant au zénith | Lien permanent | Commentaires (38)

samedi, 08 avril 2006

Orgueil

    J’ai
osé
réussir
ici et là
sempiternels des

Vers ombrageux que vos
Etreintes n’ont pas éteints,
Restant dans l’océan profond
Délavé de vérités blafardes,
Image ultime qui en ces temps-ci
Nullement ne se dérobe. J’ai osé !

 

17:30 Publié dans Zézayant au zénith | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : TRES GRANDE MUSIQUE

lundi, 03 avril 2006

« Un peu gay »

    Mêlez l’encre bleue de vos rires,
amie, au rouge de mon sang
ridé de son inadvertance
ivre de senteurs automnales –
navré, votre rire appareille au large.

Manifestez vos évidences –
au tonneau du temps les poussières
riches de sens
apparaîtront
îles d’une lointaine mer
subterfuges pour aveuglés.

16:20 Publié dans Zézayant au zénith | Lien permanent | Commentaires (1)

lundi, 20 mars 2006

Guerlinguet

Gare à cet écureuil
Une fois qu’on l’a vu sautiller
Elégamment
Repu d’œufs et d’oisillons

Le regard se porte
Ironiquement veule aux nues et glisse (un
Navire aux

Guérites-paupières)
Une fois qu’on l’a vu bondir
Elégamment comme sur un
Trapèze on n’en revient plus

09:50 Publié dans Zézayant au zénith | Lien permanent | Commentaires (0)