Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 29 novembre 2015

III:a——{anamor}

Première huitaine, 29 novembre - 6 décembre 2015

 

    D'une oreille peut-être distraite par la bruine revenue, ou par les pages que tourne mon fils cadet dans la chambre voisine, j'écoute ces préludes pour violoncelle et piano de Zoltán Kodály, et pourtant je ne peux m'empêcher de repenser à ce jour bizarre où je me suis lancé dans cette bizarre entreprise, narrer ce tour d'Australie de deux loufoques flanqués d'un plus loufoque encore multimillionnaire. Mais enfin, ça ne ressemble à rien !

Parmi les natifs de Kecskemét — que de footballeurs, de nageuses, d'athlètes et de handballeurs ! — seul un peintre paraît surnager, un dont Galago vit une exposition, à Silkeborg, un jour lointain, il s'était rendu là-bas pour Asger Jorn, bien entendu, et pour l'homme de Tollund, pour Seamus Heaney, bref, pour la frime et la forme, pour l'étroit trait de pinceau qui relie certains êtres aux villes et aux demeures.

(On n'a pas idée, de s'appeler Zsuzsa !)

skull-illusions5-550x542.jpgIstván Orosz pratique habituellement des anamorphoses plus ludiques qu'inquiétantes. Oui, je me rappelle ça...! Tout ira dans le bouquin, un vaste dépotoir, et tout prendra au fin fond, à la toute fin, dans ce tas d'ordures, la forme d'un gigantesque crâne décharné. Un archet, un plasticien, et quoi encore. 

Le 4x4 roule à vive allure.

Écrire un commentaire