Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 12 janvier 2018

xi

xi

 

    En attendant, avec ou sans gugusse promenant d'improbables et colossaux clébards, la pluie continue de tomber. Il faudra aller compter les flaques, demain, dans les ornières de la rue Torricelli, ou contempler la Loire, dont le débit ne cesse de s'accroître.

La pluie a offert à Apollinaire un de ses plus célèbres calligrammes, mais c'est aussi un des plus faciles, un des moins inventifs.

Et si la pluie, opaque, écran insaisissable devant les yeux du marcheur, lui rappelait plus de scènes de sa vie que tout autre événement ?

La Pluie opaque, autobiographie(s).

Écrire un commentaire