Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 11 septembre 2016

Taleggio, coco

Untung-untung

    11 septembre 2013

1235165_10201049350489817_1039243916_n.jpgCe matin, chez le fromager, où je me trouvais seul, arrive, au moment où je demande une part de Taleggio, un garçon dans les 20-25 ans, grand, assez beau gosse, qui sort une blague. Je lui réponds sur le même mode, mode marché de province on va dire. Et lui, au moment où je m'apprête à payer : "ah, étudiant ?" (Il a dû voir ma carte de l'Université quand j'ai ouvert le larfeuille.)

Évidemment, je pense immédiatement "hein ? on peut encore me prendre pour un étudiant ?". Je lui réponds : "ah non, c'est fini, ça".

Alors, lui : "ATER ?"

Je coupe court, en répondant évasivement un truc du genre "j'enseigne à l'Université, oui, ici à Tours, en anglais".

Puis on a rapidement discuté, lui est étudiant "en socio et économie", on a parlé de sa prof d'anglais (en sociologie), puis j'ai vaqué à mes autres emplettes.

Trois hypothèses :

- il a vraiment trouvé que je faisais plus jeune que mon âge, dans mon infâme et immarcescible blouson rouge => it makes my day

- il me draguait (hypothèse improbable théoriquement mais tout à fait envisageable au vu de son "approche") => vu le beau gosse, je ne vais pas me plaindre

- il est fou

Évidemment, les hypothèses #1 et surtout #2 sont tout à fait compatibles avec l'hypothèse #3.

 

11 septembre 2016

Personne, pas un chat, ce matin chez Surget. J'appris que, le dimanche, ils ne font pas de palmiers. Me suis rabattu, comme prévu, sur les habituels croissants et pains aux raisins. En revanche, mal réveillé, j'ai embarqué avec les sacs une dizaine d'étuis à baguettes, sans même comprendre ce qui se passait.

 

10:25 Publié dans Untung-untung | Lien permanent | Commentaires (2)

samedi, 10 septembre 2016

Cave

Untung-untung

    10 septembre 2014

Rencontrer, par le plus grand des hasards, une de “mes” nouvelles étudiantes australiennes à la galerie marchande de la Petite Arche, l'aborder et échanger quelques banalités avec elle, avant de m'apercevoir que je suis nonchalamment appuyé à un caddie rempli à ras bord de bibine.

 

10 septembre 2016

Cela tendrait à prouver que l'heure est venue de refaire les provisions et de réalimenter ma cave.

 

 

14:44 Publié dans Untung-untung | Lien permanent | Commentaires (0)

vendredi, 09 septembre 2016

Mets

Untung-untung

    9 septembre 2013

Ton rôti de porc tu le fais cuire comment toi hein ? ça passe la rampe ou ça passe pas la rampe ?! Une nuée de mouches, fais gaffe à ta figure. On n'est pas souvent comme ça dans le pétrin. Tiens-toi bien, crame-toi les mains au plat à rôti. On t'attend à la sortie, va faire casser ta figure chez le régent, prends pas des gants. Nuée de mouches, fais gaffe à la crame. La brûle prend pas le mégot, le tord-boyaux pour que dalle. Sans compter qu'on sait toujours pas comment tu le fais ton putain de rôti de porc.

 

9 septembre 2016

Ce midi, au soleil : bouchées à la reine, taboulé aux agrumes, finition aux quetsches et au raisin Danlas.

 

15:22 Publié dans Untung-untung | Lien permanent | Commentaires (0)

mercredi, 07 septembre 2016

Plus ça change...

Untung-untung

    7 septembre 2011

En train de lire Barroco tropical de Jose Eduardo Agualusa, je trouve invraisemblable que ce livre, cent fois meilleur que les merdouilles recensées vingt fois et tout autant encensées lors de la rentrée littéraire (Rolin, Jenni, Frantzen, Reinhardt, Nothomb), n'ait pas trouvé le chemin ne serait-ce que d'un entrefilet.

 

7 septembre 2016

Plus ça change... En ce moment, je lis Ravaloson avant d'attaquer Imbolo Mbue (et, quand il arrivera, le nouveau Tabish Khair).

14:51 Publié dans Untung-untung | Lien permanent | Commentaires (0)

mardi, 06 septembre 2016

Dordogne

Untung-untung

    6 septembre 2012

La chatte s'endort pendant le Jeu des princesses avec les pommes d'or, puis tend l'oreille au doux basson de Corovod...

 

6 septembre 2016

Sans chercher, je n'ai aucune idée de quoi la phrase ci-dessus relève. La chatte est toujours là, même si nous avons cru la perdre (ou qu'elle s'était perdue) plusieurs fois, en août 2015 de la façon la plus criante.

(Après passage par Google : il s'agissait de Stravinsky. Pas dû réécouter L'Oiseau de feu depuis.)

05:44 Publié dans Untung-untung | Lien permanent | Commentaires (0)

lundi, 05 septembre 2016

Tire-bouchons

Untung-untung

    5 septembre 2011

Pas oublié de faire le plus important de mon après-midi à la fac : rendre leur tire-bouchon aux collègues du Service Audiovisuel.

 

5 septembre 2016

Parmi les objets dont je serais bien en peine de dresser une liste autobiographique exhaustive, le tire-bouchon se pose là. Il y a ceux, de fortune, que j'ai fini par me résoudre à tenter d'amadouer dans les maisons que nous louions une semaine pour tel ou tel séjour de vacances.

Évidemment, le premier, l'éternel, c'est le de gaulle de mon père, toute ma jeunesse à Cagnotte. D'autres, depuis, l'ont remplacé : le cep de mon beau-père, que j'ai avec moi à Tours, et son limonadier, dont j'use à Hagetmau.

21:35 Publié dans Untung-untung | Lien permanent | Commentaires (0)

dimanche, 04 septembre 2016

Au bâton (au bâton)

Untung-untung

    4 septembre 2012

7928615454_87b32fca56_o.jpgAprès avoir pris la photo, je me suis équipé d'un bâton de berger pyrénéen qui traîne chez moi (seul bâton en ma possession qui soit muni d'une pique en son extrémité) et ai tout mis dans un sac poubelle. Je ne supporte pas que des salopards dégueulassent mon quartier de manière récurrente, et s'il faut nettoyer soi-même pour vivre dans une rue proprette, eh bien, je le ferai, même tous les jours s'il le faut... Mais que ces trous de balle ne s'avisent pas de jeter leurs kilos d'ordures en ma présence, ou ça va barder !!!

 

4 septembre 2016

En me levant à sept heures, je constate qu'il ne fait pas encore bien jour, du fait des nuages.

Le bâton de berger appartient à mon fils aîné, ne sert jamais — ou presque jamais — peut-être aujourd'hui si nous allons, justement, promener du côté de Vernou-sur-Brenne.

07:19 Publié dans Untung-untung | Lien permanent | Commentaires (0)

jeudi, 01 septembre 2016

Engeance légère

Untung-untung

    1er septembre 2014

Dans son livre intitulé Sir Walter Scott, Henri Suhamy emploie, à plusieurs reprises, le nom “engeance” dans un sens non péjoratif. Il parle notamment de "l'engeance jacobite", sans prendre pour autant le point de vue des protestants d'Angleterre. Vérification faite, le Robert ne suggère, pour ce mot, que l'acception péjorative ("ensemble de personnes méprisables"), mais le Littré semble indiquer qu'au dix-neuvième siècle, il demeurait possible (quoique marginalement) de donner un sens neutre à ce mot. Bien sûr, Suhamy écrivant au début des années 1990, cette explication n'est pas tout à fait satisfaisante...

 

1er septembre 2016

En juillet, c'est un Trollope que j'ai lu (enfin un Trollope en entier, jusqu'à son terme). Il y a deux ans, j'avais lu trois romans de Walter Scott, débloquant — de ce côté-là — le compteur. Serais-je en train de me convertir lentement à la pratique dichotomique des “lectures d'été” (censément plus légères, plus faciles) ?

 

09:09 Publié dans Untung-untung | Lien permanent | Commentaires (0)

mercredi, 31 août 2016

Corée présente

Untung-untung

    31 août 2014

Recevoir un mail d'un nouvel étudiant coréen nommé Jeong-Min Park, et avoir le sentiment de s'occuper à chaque nouveau semestre d'un étudiant coréen nommé Jeong-Min Park.

 

29275183981_f07e06fd3d_b.jpg31 août 2016

Cette année, allez savoir pourquoi, il y a, en tout et pour tout, une seule étudiante d'échange, pour quatre universités coréennes dont je m'occupe. Il est vrai que c'est souvent au second semestre qu'il y en a beaucoup à accueillir, mais tout de même, cela m'a étonné.

Au demeurant, ce “billet” de 2014 “remonte” au moment même où je viens de publier, , une notule sur Hiver à Sokcho.

07:00 Publié dans Untung-untung | Lien permanent | Commentaires (0)

mardi, 30 août 2016

Fête du cochon

Untung-untung

    30 août 2014

Cette après-midi, grand retour de (et à) la Fête du cochon, à Truyes.

 

30 août 2016

On m'avait réservé, pour la fin, le spectacle du cochon du fort, un cochon nommé Auguste, qui était l'objet de l'idolâtrie de toute la compagnie. Pourquoi n'est-ce pas le cochon qui est moi ? Le petit cochon était charmant, tout rose, le groin lavé par les eaux grasses, avec le cercle de crasse que son continuel barbotement dans l’auge lui laissait près des yeux.

Pourquoi n'est-ce pas le cochon qui est moi ? Le cochon est assez distingué par ses poils... Bruno et Buffamalcco volent un cochon à Calandrino. Il faudra envoyer le cochon à Pommerit-la-Roche. Pourquoi n'est-ce pas le cochon qui est moi ?

Je trouvai le Cochon bleu au courant de la nouvelle, et je trouvai même qu'il en résultait un grand changement dans sa conduite à mon égard.

Pourquoi n'est-ce pas le cochon qui est moi ?

 

21:37 Publié dans Droit de cité, Untung-untung | Lien permanent | Commentaires (0)

dimanche, 28 août 2016

Arban

Untung-untung

    28 août 2014

La polka d'Arban pour cornet à pistons et piano, c'est pas subtil.

 

28 août 2016

D'ailleurs, je n'ai pas dû la réécouter depuis.

Cependant, ce ne sont pas les partitions qui manquent.

23:30 Publié dans Untung-untung | Lien permanent | Commentaires (0)

samedi, 27 août 2016

Roulette folle

Untung-untung

    27 août 2015

Partie historique de roulette folle aujourd'hui (c'était avant d'aller galérer aux Tanneurs) :

* 1ère partie gagnée 1053 à 953 par moi (avec 1000 atteint au 10e coup, ce qui est rare)

* 2e partie gagnée par Oméga, 1037 à 438 (avec 1000 atteint au 10e coup)

* 3e partie, “belle” en 5 coups, remportée par Oméga, 1003 à 862 (avec 1000 atteint au 5e coup, Oméga ayant totalisé 519 sur un seul coup, le premier (on ne doit pas être loin du record))

 

27 août 2016

La partie d'aujourd'hui, en deux manches et remportée par moi, fut tout aussi historique.

Dans la 1ère manche, j'ai atteint la barre des 1000 dès le quatrième coup (1019) et gagné 1984 à 1253. Sentiment général un peu gâché par le score négatif au dixième coup, car j'avais 2001 points après le neuvième (soit une moyenne, exceptionnelle voire record, de 222,33). 2ème manche gagnée 1564 à 1397, plus serrée donc, avec barre des 1000 atteinte par moi au sixième coup (1154).

22:22 Publié dans Untung-untung | Lien permanent | Commentaires (0)

vendredi, 26 août 2016

Loca

Untung-untung

    26 août 2012

Au Carrefour Market de Charnay-lès-Mâcon : raisin de Carpentras, fromages de Normandie, vins de Languedoc et de Bordeaux. Shoot them.

 

26 août 2016

Je suis incapable de déterminer si, il y a quatre ans, on disait déjà locavore.

11:04 Publié dans Untung-untung | Lien permanent | Commentaires (0)

jeudi, 25 août 2016

Plombes

Untung-untung

    25 août 2013

Dole. Le blues du lave-vaisselle dont le programme court dure deux plombes dans une cuisine américaine.

 

25 août 2016.

Deux années de suite (2012 et 2013), nous avons fini l'été par une semaine de vacances dans un gîte, d'abord en Mâconnais, ensuite dans le Jura. Depuis, c'est plutôt en juillet, et nous ne “remontons” pourtant pas in extremis des Landes.

 

19:28 Publié dans Untung-untung | Lien permanent | Commentaires (0)

lundi, 15 août 2016

Chasse aux poks

Untung-untung

    15 août 2014

Dès 8 h 30, grand débat scholastique afin de savoir si Moustillon est une évolution de Mateloutre, ou l'inverse.

 

15 août 2016

Un moustique m'a tiré du lit. Où s'échapper, dans la maison natale, sans faire crisser les fenêtres qu'on referme à la cuisine ou froisser les peintures des encadrements de portes ? Le vacarme atténué partout efface le souvenir du ciel d'été sous une lune trop vive, trop jaune, qu'on boit avec les yeux.

06:38 Publié dans Untung-untung | Lien permanent | Commentaires (0)

vendredi, 08 juillet 2016

Carreyrou miel noix

Untung-untung

    8 juillet 2015

“J'ai rêvé que j'étais mariée à Gérard Carreyrou et qu'on vivait dans une ferme au fond du Périgord.”

“J'ai rêvé qu'on était dans une crêperie infâme et que je mangeais une miel noix dégueulasse.”

“J'ai rêvé que j'allais à l'école en slip.”

Et moi, le seul à ne pas rêver.

 

8 juillet 2016

D'ici peu de jours, en comparant la Cornouaille et l'Écosse, cette rubrique pourrait donner lieu à quelques croisements intéressants.

(En partance, préparatifs de départ.)

08:43 Publié dans Untung-untung | Lien permanent | Commentaires (0)

samedi, 02 juillet 2016

Voyage autour de mon bureau

Untung-untung

    2 juillet 2013

Scanné des documents envoyés par Sungkyunkwan pour les 2 étudiants qui vont y étudier à l'automne, cela pour l'étudiante actuellement en Colombie et qui ira directement en Corée depuis la Colombie.

 

2 juillet 2016

Aujourd'hui, j'ébauche la lettre que je dois écrire à l'étudiante dont le dossier d'admission dans une université japonaise m'a pris des heures depuis janvier, et dont il s'avère, à l'issue de la deuxième session, qu'elle n'a validé ni sa deuxième année ni les matières non validées de première année, et donc qu'elle ne peut partir en échange pour l'année 2016-7 comme elle le pensait, le désirait si fort (mais ne s'est pas donné les moyens de le faire).

10:18 Publié dans Untung-untung | Lien permanent | Commentaires (2)

mercredi, 29 juin 2016

Rançons

Untung-untung

    29 juin 2011

Le gamin qui, pris les doigts dans la confiture, bredouille "c'est pas moi, j'ai rien fait" a moins l'air de mentir qu'Alain Juppé, répondant à David Pujadas à 20 h 29 et disant "non, la France ne verse pas de rançon".

 

29 juin 2016

Il y a donc cinq ans que Ghesquière et Taponier ont été libérés, et presque cinq ans, aussi, par voie de conséquence, que j'ai acheté mon ciré d'été jaune pâle.

06:32 Publié dans Untung-untung | Lien permanent | Commentaires (0)

dimanche, 26 juin 2016

Je veux dire

Untung-untung

    26 juin 2009

Mais ça ne faisait pas au moins 20 ans qu'il était mort, Michael Jackson (je veux dire le chanteur) ?

 

26 juin 2016

Il y a aussi, je l'ai appris un autre 26 juin, un bar à Pithiviers qui se nomme Les Six Troènes. Pourquoi avoir peur de la répétition des adverbes ? De la répétition tout court, après Stein, Beckett, Pinget, Lobo Antunes, Markson ?

Je veux dire le chanteur. Alors répète.

07:29 Publié dans Untung-untung | Lien permanent | Commentaires (0)

samedi, 25 juin 2016

Mes fistons

Untung-untung

    25 juin 2013

Ce qui est bien, quand tes fonctions de responsable pédagogique t'amènent à travailler avec des hispanistes, c'est que tu reçois des mails collectifs dont le texte est tel que suit : « También yo reitero mi participación mefistofélica. »

 

25 juin 2016

Oméga est dans le canapé, le nez bouché (s'enrhumer un 24 juin...), à lire un tome de La Cabane magique. Alpha, que je suis allé chercher à minuit passé à la “boum des 3e” au collège, consulte le site des Zoos dans le monde, dans sa chambre.

Tempus fugit...

11:31 Publié dans Untung-untung | Lien permanent | Commentaires (0)

vendredi, 24 juin 2016

Ruine presque

Untung-untung

    24 juin 2011

Je gribouille des dizaines de cartes bristol dans mes bouquins de Philip Roth.

 

24 juin 2016

Beaucoup, et si peu. Pour rester dans le domaine des livres, fini Les Exozomes, (bien) entamé La Ruine  presque cocasse d'un polichinelle. (Depuis le temps que je me dis que je devrais juste faire des vidéos de lectures, sans montage, sans rien, du brut...)

23:20 Publié dans Untung-untung | Lien permanent | Commentaires (0)

dimanche, 19 juin 2016

Co-cul

Untung-untung

    19 juin 2013

Reçu l'annonce d'une soutenance d'HDR sur "La question d'autrui dans l'espace de la co-culturalité". Et on se demande pourquoi je bartlebyse face à tout ce cirque.

 

19 juin 2016

Pourquoi ces longues friches de pure fainéantise ? Je compare, car je sors d'un silence de presque trois semaines, alors que l'écriture, contrairement à la recherche, ne demande pas d'organisation. La mise en forme ultérieure, il y a longtemps que j'y ai renoncé.

Toutefois, le sillon de bave terreuse de l'escargot, ce n'est pas difficile.

07:32 Publié dans Untung-untung | Lien permanent | Commentaires (0)

mardi, 31 mai 2016

Bombasse

Untung-untung

    31 mai 2013

Le mot bombasse est entré dans le dictionnaire. Alpha explique à son frère (6 ans) : « tu vois, c'est une super belle fille, genre Doria Tillier ».

Dois-je les priver de Canal + ou du Petit Robert ?

 

31 mai 2016

Aujourd'hui, l'averse pèse sur les chevelures. Contrairement à bien des derniers jours de mai, il faudra avoir l'œil acéré, celui qui traverse les parapluies, pour distinguer les bombasses.

09:13 Publié dans Untung-untung | Lien permanent | Commentaires (0)

lundi, 30 mai 2016

Palimpseste

Untung-untung

    30 mai 2013

Vouvray-moi cette porte où je frappe en pleurant.

Les Palimpsestes ligériens, 1.

 

30 mai 2016

Ça ne marche pas, vu que le son n'est pas identique.

 

08:17 Publié dans Untung-untung | Lien permanent | Commentaires (0)

mercredi, 25 mai 2016

Rash

Untung-untung

    25 mai 2013

Un roman de Ford Madox Ford (qui signait encore Ford Madox Hueffer, d'ailleurs), devenu introuvable, est enfin numérisé sur Gutenberg.

J'en profite pour rappeler qu'un roman très sous-estimé (ou tout simplement ignoré) de l'ère "moderniste" fut écrit par FMF en 1933. Il s'agit de The Rash Act, que je place aussi haut, pour ma part, que les grands romans de Virginia Woolf ou Ulysses.

 

25 mai 2016

Hier soir, lu et médité les remarques — cinglantes mais justes — de Roubaud sur Finnegans Wake.

06:37 Publié dans Untung-untung | Lien permanent | Commentaires (0)

vendredi, 13 mai 2016

Blanche

Untung-untung

    13 mai 2015

Il y a une seule chose que je crois ne jamais pouvoir comprendre de mon époque, et je mourrai sans l'avoir comprise : le battage médiatique ahurissant, chaque année en mai, pour le festival de Cannes.

 

13 mai 2016

Il y aurait une explication : les organisateurs fournissent de la cocaïne et de la bibine à volonté aux journalistes qui font le battage.

17:17 Publié dans Untung-untung | Lien permanent | Commentaires (0)

lundi, 09 mai 2016

Silhouettes & carrières

Untung-untung

    9 mai 2012

Coincé dans le labo 68, je regarde passer les silhouettes, le long du surplomb ligérien.

 

9 mai 2016

Coincé entre deux bidons d'huile...

La phrase datant d'il y a quatre ans me suggère que j'enseignais déjà le cours de traduction audio-vidéo, qui fut de si courte durée (il a été promptement supprimé des maquettes de master, car il était trop innovant, pas assez centré autour de modalités éprouvées, archaïques, pantouflardes) qu'il me semble aussi qu'il n'avait pas déjà lieu en 2011-2012.

C'est ça qui ne va pas avec moi : je n'aime pas tout ce qui ronronne, et je n'aime pas ce qui ne sert à rien. Impossible, ainsi, de faire carrière à l'Université.

(J'écris ceci dans mon bureau, justement, et pourquoi justement traîner mes guêtres à la fac un 9 mai. La rubrique Untung-untung achève de signer le mélange des genres, car ces quelques phrases, qui auraient dû se trouver dans WAW, se déposent ici à la faveur des dates : comme les vieux couples, le blog vert et le blog anthracite ont fini par déteindre l'un sur l'autre.)

 

12:45 Publié dans Untung-untung | Lien permanent | Commentaires (0)

dimanche, 08 mai 2016

S'assumer idiot (= vivant)

Untung-untung

    8 mai 2009

La durée d'un épisode de Mimi la souris permet de lire une des Lettres algériennes de Rachid Boudjedra.

 

8 mai 2016

Bien entendu, Mimi la souris est un des dessins animés les plus idiots que mes fils aient regardé, et pourtant l'époque où je regardais cela avec eux (ça et les Petites bêtes, ou, pour l'aîné, lors de notre première année à Tours, Léo et Popi) me met au bord des larmes.

Idiot aussi, bien entendu.

 

 

08:33 Publié dans Untung-untung | Lien permanent | Commentaires (0)

samedi, 07 mai 2016

Marchandisation

Untung-untung

    7 mai 2009

Je ne peux pas assister au rassemblement de 14 h, pour lequel j'ai fait un battage terrible hier... Mon fils cadet a toujours 40° de fièvre.

 

7 mai 2016

Il y a sept ans, donc, “nous” nous battions depuis six mois contre la réforme dite de la mastérisation, et nous n'allions absolument rien gagner. Depuis, les gouvernements de MM. Ayrault et Valls, censés être “de gauche” ont fait pire encore, pour ce qui relève de la marchandisation du savoir.

(Marchandisation est un bien vilain mot ; il convient donc à merveille, ici.)

07:43 Publié dans Untung-untung | Lien permanent | Commentaires (0)